Wolff : Hamilton est le contraire d'un pilote sale

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a pris la défense de Lewis Hamilton après les critiques subies par le Britannique suite à l'accrochage avec Max Verstappen au GP de Grande-Bretagne.

La collision entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à Silverstone ce dimanche a suscité la controverse et provoqué la colère des dirigeants de Red Bull. Le conseiller aux sports mécaniques de la marque, Helmut Marko, a même lancé : "Je ne sais pas quelle serait la sanction maximale, mais un comportement aussi dangereux et imprudent devrait être sanctionné par une suspension ou quelque chose comme ça"

Les critiques venant de la structure autrichienne sur le style de pilotage de son pilote ont été battues en brèche par Toto Wolff, qui assure de son côté n'avoir aucun problème avec ce que Hamilton a fait en piste : "Tout le monde a une opinion, c'est normal. Tout le monde aura un certain parti pris pour des incidents comme celui-là."

Lire aussi :

Wolff affirme notamment que la carrière de Hamilton a montré qu'il était un pilote fair-play et non sale, comme cela a pu être suggéré : "Quand vous entendez les commentaires sur son pilotage et l'incident, Lewis est l'opposé de quelqu'un qui pilote de manière sale. Je pense que c'est au contraire quelqu'un de sportif. Nous n'avons pas vu de gros incidents avec lui. Et c'est pourquoi il conserve son attitude. Et vous l'avez vu, l'incident ne le gênait pas particulièrement."

Le directeur de Red Bull Racing, Christian Horner, de son côté, ne désarme pas. "Bien sûr qu'il a mis la sécurité en danger. Je pense que tout pilote de GP sait qu'une manœuvre dans ce virage est un risque énorme, énorme. Vous ne pouvez pas mettre une roue à l'intérieur sans qu'il y ait d'énormes conséquences."

"Nous avons juste la chance et le bonheur qu'après un accident de 51 g, il n'y ait pas eu de blessés graves. Et c'est ce qui me met le plus en colère. C'est juste le manque de jugement ou le mauvais jugement et le désespoir dans cette manœuvre, vous savez, heureusement, nous nous en sommes bien sortis. Si cela avait été bien pire, une pénalité de 10 secondes aurait semblé bien maigre."

"Je pense que si vous observez la vidéo aérienne, il [Hamilton] a pris large dans le virage parce qu'il avait conservé trop de vitesse. La manœuvre ne pouvait pas fonctionner. Pour un Champion du monde avec sept titres, c'était une erreur d'amateur, une erreur désespérée, et nous avons eu beaucoup de chance que quelqu'un ne soit pas gravement blessé."

partages
commentaires
Mick Schumacher au volant de la Jordan 191 de son père

Article précédent

Mick Schumacher au volant de la Jordan 191 de son père

Article suivant

Masi : Les pilotes ont demandé plus de sévérité dans le 1er tour

Masi : Les pilotes ont demandé plus de sévérité dans le 1er tour
Charger les commentaires