Négociations Hamilton-Mercedes : pas d'obstacle majeur selon Wolff

Toto Wolff a indiqué que les discussions avec Lewis Hamilton en vue d'une prolongation de son contrat au-delà de 2021 ne rencontraient pas d'"obstacles majeurs" et a insisté sur le fait qu'elles ne concernaient pas l'identité du second pilote Mercedes.

Négociations Hamilton-Mercedes : pas d'obstacle majeur selon Wolff

Avant de débuter le Grand Prix de Styrie, Lewis Hamilton a révélé en conférence de presse que les discussions sur son prochain contrat avec Mercedes avaient débuté. Le Britannique tient sans doute à assurer son avenir plus rapidement que lors des dernières négociations qui se sont achevées en début d'année, à quelques semaines des premiers essais hivernaux, pour un engagement d'un an seulement.

Plusieurs dossiers chauds constituent l'arrière-plan de ces négociations, à commencer par la confrontation sportive avec Max Verstappen et Red Bull Racing, mais aussi les questions portant sur l'avenir du septuple Champion du monde lui-même, de son équipier Valtteri Bottas et, en cascade, de George Russell. Interrogé sur le sujet dans le paddock du Red Bull Ring par Sky Sports, Toto Wolff a de son côté tenu à préciser que les discussions se passaient bien, insistant sur leur cadre.

"Je suis plutôt détendu parce que ça se passe bien", a-t-il déclaré. "Nous discutons... Il n'y a pas d'obstacles majeurs. Il s'agit juste d'accords, vous savez, des choses qui prennent quelques jours de plus. Donc oui, de bonnes discussions."

Lire aussi :

L'Autrichien n'a évidemment pas coupé à la question sur la préférence que pourrait avoir Hamilton sur son futur équipier, d'autant plus que le pilote au numéro 44 a indiqué ce jeudi ne pas avoir "l'impression que [cela] doive forcément changer", alors que l'hypothèse d'une arrivée de Russell semble prendre de plus en plus d'épaisseur.

Mais Wolff a, comme précédemment dans le même contexte, expliqué que ce paramètre n'entrait pas dans les conversations avec son pilote vedette, qui aura 37 ans l'an prochain : "Nous n'avons jamais discuté des préférences ou pas au sujet du line-up, ce n'est jamais quelque chose qui entre dans sa réflexion."

Questionné par Martin Brundle sur l'intérêt marketing d'avoir deux pilotes britanniques au volant de la future W13 et le fait que cela puisse éventuellement être un obstacle, le dirigeant de Mercedes a lancé : "Eh bien, ça serait assurément un super show à Silverstone, j'imagine... La nationalité n'a jamais joué de rôle, nous sommes une entreprise internationale et mondiale, et on veut les meilleurs pilotes".

partages
commentaires
Arrêts au stand : McLaren salue l'intervention de la FIA

Article précédent

Arrêts au stand : McLaren salue l'intervention de la FIA

Article suivant

Vers des arrêts au stand "dangereux" avec la nouvelle règle ?

Vers des arrêts au stand "dangereux" avec la nouvelle règle ?
Charger les commentaires