Wolff le répète, Mercedes ne se relâchera pas

Toto Wolff a expliqué qu'il était beaucoup trop tôt pour faire quelque prévision que ce soit quant à l'issue de la saison, malgré l'écart qui semble s'être creusé entre Mercedes et Ferrari lors du dernier Grand Prix d'Espagne.

A Barcelone, Nico Rosberg et Lewis Hamilton ont signé le doublé pour la marque à l'étoile, avec une avance conséquente sur la concurrence, terminant l'épreuve avec 45 secondes d'avance sur la Ferrari de Sebastian Vettel. 

Si les évolutions apportées par Mercedes ont paru surclasser celles des équipes rivales à l'occasion de ce premier Grand Prix européen de la saison, Toto Wolff continue d'affirmer qu'il serait mal venu de se reposer sur ses lauriers.

"Nous sommes toujours sceptiques au sujet de ces écarts supposés", a-t-il déclaré. "Cela peut se retourner contre vous assez rapidement si vous vous reposez sur vos acquis".

"Et c'est justement ce que nous avons fait lors de ces dernières semaines, nous avons regardé droit devant nous, nous avons essayé de nous concentrer sur notre propre travail pour apporter les évolutions sur la voiture".

"Je dois vraiment dire que les gars ont fait un super boulot sur le plan du moteur, et sur le plan du châssis", poursuit l'Autrichien. "Et si vous parvenez à faire cela de manière calme et concentrée, les résultats viennent d'eux-mêmes".

"C'est pourquoi je ne voudrais pas être trop optimiste et dire que les choses vont continuer comme cela. On peut être vite repris, on l'a vu en Malaisie. Il n'y a pas de recette miracle, il n'y a aucune chose qui puisse vous faire dire que c'est la clé de votre domination. C'est tout un ensemble de choses".

"Vous pouvez voir que les équipes étaient plutôt bien dans les deux premiers secteurs, mais nous avons réussi à avoir une très bonne voiture dans le secteur 3, un secteur à basse vitesse avec beaucoup de grip mécanique requis, faisant travailler les pneumatiques, et les maintenant dans une bonne fenêtre".

Wolff ajoute que l'équipe effectue désormais un meilleur travail avec les pneus en 2015. 

"Nous avons beaucoup appris en Malaisie, et nous avons beaucoup travaillé pour essayer de comprendre", conclut-il. "Vous devez imaginer qu'il existe beaucoup de facteurs qui contribuent à la performance des pneumatiques, des données variables, comme les températures, les pressions, comment le pneu travaille, la pression exercée sur lui. Et tout cela vous donne un résultat. Nous avons passé beaucoup de temps à étudier et analyser, et essayer de comprendre comment pouvait fonctionner au mieux notre voiture, dans cette saison particulière, avec ces pneus précis".

 

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités