Wolff "médiateur" pour tenter d'éviter l'appel sur Racing Point

partages
commentaires
Wolff "médiateur" pour tenter d'éviter l'appel sur Racing Point
Par :

Toto Wolff, le directeur de Mercedes, a expliqué avoir été "invité" à jouer le rôle de médiateur pour essayer de résoudre l'affaire Racing Point et éviter le long processus d'appel devant la Cour d'appel Internationale de la FIA.

Le panel de commissaires chargé de rendre son verdict sur l'affaire des écopes de freins de la Racing Point RP20 a décidé d'infliger à l'écurie un retrait de 15 points au classement constructeurs et de 400'000 euros d'amende, jugeant que l'écurie s'est trop grandement inspirée des écopes arrière de la Mercedes W10 pour dessiner les siennes. Ils ont également précisé que, celles-ci étant conformes au Règlement Technique, les écopes pouvaient être conservées par l'écurie, même si elle s'exposait pour chaque utilisation à une réprimande, comme ce fut le cas ce dimanche après le GP du 70e Anniversaire.

Racing Point mais également Renault, Ferrari, McLaren et Williams ont signifié leur intention de faire appel de cette décision, ces quatre derniers souhaitant une punition plus forte. En réalité, l'ensemble des dix écuries de la grille ont des choses à redire sur ce jugement mais seules celles qui ont notifié leur intention ont désormais la possibilité de lancer formellement le processus et la saisine de la Cour d'appel internationale de la FIA, d'ici mercredi matin.

Lire aussi :

S'exprimant après le GP du 70e Anniversaire, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes a expliqué avoir rencontré les écuries des deux camps, après avoir été "invité" à jouer le "médiateur" dans cette affaire, pour éviter que le dossier aille en appel et traîne en longueur.

"Je ne pense pas que quiconque soit intéressé par le fait que cela continue pour toujours et que cela aille jusqu'à la Cour d'appel internationale", a déclaré Wolff sur Sky Sports F1. "Il faudra attendre un mois ou deux avant que l'affaire n'aboutisse avec les avocats impliqués, et donc, tout le monde essaie d'être pragmatique. J'ai été invité à être le médiateur entre les deux groupes, que j'ai essayé de satisfaire."

Et cela s'est bien passé ? "Ils sont tous têtus, mais je pense que nous avons progressé, un petit peu. Désormais, dans les prochaines 48 heures, nous devrions arriver à une conclusion pour savoir si l'appel est maintenu ou si tout le monde décide que ça ne vaut pas le coup d'emprunter cette voie. Racing Point a de toute façon été pénalisé."

Lire aussi :

Le rôle de médiateur de Wolff est étonnant au vu des inquiétudes de certaines équipes sur l'implication, même minime selon les commissaires, de Mercedes qui a fourni un jeu d'écopes de freins six jours après l'entrée en vigueur du Règlement Sportif, qui l'interdit expressément. Ces pièces ont été fournies comme éléments de rechange si jamais les écopes de la RP20 n'étaient pas fabriquées à temps pour les essais hivernaux. Elles n'ont toutefois pas servi et n'ont pas apporté à Racing Point plus d'informations qu'elle n'en avait déjà.

"Nous n'avons pas fait l'objet de protestation. Nous n'avons rien fait de mal", a déclaré Wolff. "Je crois fermement que Racing Point n'a rien fait de mal. Je crois que si l'affaire est portée devant la Cour d'appel internationale, les avocats et les juristes ont la ferme conviction qu'il s'agit d'une affaire qui repose sur des piliers très, très solides, et donc que tout le monde est en bonne posture à ce sujet."

"Je parle à Ola [Källenius, le président de Mercedes] tous les jours, nous parlons des bonnes et des mauvaises choses. Il est évident que notre réputation est très importante, mais elle est intacte. Si quelqu'un pense que nous avons fait quelque chose de mal, il devrait protester, et nous sommes heureux d'aller au tribunal."

Racing Point "sûr à 99%" que Pérez sera au GP d'Espagne

Article précédent

Racing Point "sûr à 99%" que Pérez sera au GP d'Espagne

Article suivant

Mercedes face à "l'urgence" de résoudre ses problèmes avant Barcelone

Mercedes face à "l'urgence" de résoudre ses problèmes avant Barcelone
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Fabien Gaillard