Wolff : Mercedes a corrigé ses faiblesses en haute altitude

Selon Toto Wolff, la première ligne Mercedes du Grand Prix de Mexico prouve que la marque à l'étoile a résolu ses anciens problèmes sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez.

Wolff : Mercedes a corrigé ses faiblesses en haute altitude

En posant ses valises au Mexique, Mercedes craignait que son rival Red Bull ait l'avantage en matière de puissance et d'appui aérodynamique sur l'Autódromo Hermanos Rodríguez, perché à plus de 2000 mètres d'altitude. Lors de la dernière édition de l'épreuve, en 2019, le moteur Honda a excellé dans une faible densité de l'air, contrairement au bloc Mercedes.

Pourtant, c'est un moteur allemand qui a signé le meilleur temps des trois séances qualificatives cette année, Valtteri Bottas s'adjugeant la pole position et Lewis Hamilton verrouillant la première ligne. Et Toto Wolff, à la tête de l'écurie, s'est appuyé sur ce résultat surprise pour prouver que l'écart de performance entre moteurs Honda et Mercedes au Mexique appartenait désormais au passé.

"Nous l'avons optimisé pour ces conditions", a expliqué l'Autrichien au sujet du groupe propulseur. "Au fond, vous essayez d'extraire de la performance avec l'unité de puissance tout au long de la saison et les anomalies sont difficiles à prendre en compte. Mais c'est plutôt une question de réglages. Nous n'avons pas monté le moteur à l'envers, tout simplement nous comprenons mieux pourquoi il n'était pas performant à haute altitude."

Les propos de Wolff sont soutenus par Dave Robson, directeur performance de Williams, qui a également remarqué une nette amélioration entre 2019 et 2021. "[Le moteur Mercedes] gère mieux l'altitude qu'en 2019", a-t-il commenté. "Cela est en partie dû à son évolution naturelle au cours des deux dernières années. Mais oui, [Mercedes] a procédé à quelques changements qui l'ont rendu plus adapté au roulage ici [au Mexique]."

Le travail de Mercedes pour améliorer son unité de puissance s'est avéré crucial pour donner à Bottas et Hamilton l'avantage face à Max Verstappen et Sergio Pérez. Et Wolff a reconnu qu'une première ligne 100% Mercedes était loin de ce que l'équipe avait prévu avant les qualifications.

"Nous étions tous surpris", a-t-il insisté. "Il était évident que Max allait signer la pole et que nous allions nous battre contre Checo [Pérez] pour les autres positions. Mais les qualifications ont penché en notre faveur. Sur le medium, nous avons commencé à être plus rapides que [les Red Bull], et à aucun moment en Q3 ils n'ont eu d'avance sur nous. Je crois qu'ils étaient derrière dans le dernier tour également."

"Le fait que les performances peuvent s'échanger d'une séance à l'autre rend le championnat particulièrement fascinant. C'était le cas à Austin à notre détriment, maintenant c'est à notre avantage au Mexique."

Avec Luke Smith et Alex Kalinauckas

Lire aussi :

partages
commentaires
Le GP de Mexico en streaming gratuit et en direct sur Motorsport.com
Article précédent

Le GP de Mexico en streaming gratuit et en direct sur Motorsport.com

Article suivant

Le fiasco du V12 qui a causé la rupture entre Porsche et la F1

Le fiasco du V12 qui a causé la rupture entre Porsche et la F1
Charger les commentaires