Wolff - Mercedes est ouvert d’esprit concernant de possibles changements

La Formule 1 telle qu’elle existe aujourd’hui n’a pas besoin d’une grande remise à plat, estime Toto Wolff, Directeur de l’Equipe Mercedes. L’Autrichien pense que le sport n’a nullement besoin d’une "révolution", comme le souhaite Maurizio Arrivabene, le remplaçant de Stefano Domenicali et de Marco Mattiacci chez Ferrari.

La préparation précoce de Mercedes aux nouvelles règles techniques et sportives introduites en 2014 autour de l’unité de puissance a permis à la marque allemande d’allègrement prendre la mesure du reste du plateau, et de fournir à ses clients des moteurs particulièrement compétitifs.

La position politique de Mercedes en F1 est par ailleurs des plus solides grâce à l’investissement conséquent réalisé dans le sport et au fait que Williams, Force India et Lotus disposent du V6 Turbo hybride allemand, rendant tout vote en faveur d’un changement de donne technique presque impossible à valider démocratiquement. Retour ligne automatique

Après une saison 2014 lors de laquelle Mercedes n’a manqué que trois succès en piste, la firme à l’Etoile se présente de nouveau cette année dans une position de force spectaculaire, et semble en mesure de rééditer l’exploit d’une saison dans partage.

"Mon opinion personnelle est que le sport en lui-même n’a pas besoin d’une grande secousse", estime Wolff. "Nous parlons de changer les règles, les voitures ou les moteurs, mais peut-être que cela ne devrait pas être le premier objectif".

 

"Ouverts d’esprit concernant les discussions"

Publiquement, Wolff assure cependant que Mercedes se montre à l’écoute des propositions de tous, même si la marque n’a aucunement intérêt à voir les règles changer dans sa position dominante.

"Nous sommes dans une position heureuse en tant que Champions du Monde et sommes OK avec les règles ; mais nous devons être ouverts d’esprit concernant les discussions, et y prendre part".

"La proposition de Ferrari [le design de concept futuriste, ndlr] est un peu une provocation ; ils l’ont dit eux-mêmes. Personnellement, j’ai aimé le look de l’auto, mais je ne suis pas sûr que ce soit la F1. Néanmoins, nous devons nous installer et voir comment globalement améliorer la F1".

Wolff met en garde contre les changements qui pourraient également avoir des répercussions trop importantes sur le format du sport.

"Si nous acceptons de changer l’allure des autos avec toutes les conséquences sur la façon dont elles se pilotent, parlons de si elles devraient être plus larges, avoir de plus gros pneus, etc. Nous le devons à la F1, mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’un problème primaire".

A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Toto Wolff
Type d'article Actualités
Tags mercedes, réglement, wolff