Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
76 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
89 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
111 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
132 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
146 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
160 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
188 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
195 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
209 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
216 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
244 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
252 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
265 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
279 jours

Mercedes n'avait pas préparé la stratégie de Bottas

partages
commentaires
Mercedes n'avait pas préparé la stratégie de Bottas
Par :
2 sept. 2018 à 15:53

La mission confiée à Valtteri Bottas de bloquer Kimi Räikkönen en milieu de course à Monza n'avait pas été imaginée par Mercedes avant le départ du Grand Prix.

Le troisième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team RS 18, Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-1, Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11, et le reste du peloton au départ
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, leads Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, et Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09 envoie du gravier dans les airs

Toto Wolff le reconnaît volontiers, il aurait difficilement imaginé une victoire de Lewis Hamilton à Monza ce dimanche avant le Grand Prix, et encore moins voir ses deux pilotes sur le podium italien. Et pourtant, face à des Ferrari pourtant très rapides depuis le début du week-end, tout a tourné en faveur de la firme à l'étoile.

Le directeur de l'écurie de Brackley le sait, les commentaires tourneront beaucoup autour du rôle qu'a joué Valtteri Bottas à la fin de son premier relais. Un relais en pneus supertendres volontairement allongé par les stratèges de l'équipe allemande avant de demander au Finlandais de retarder Kimi Räikkönen derrière lui. Toto Wolff l'affirme, ce scénario s'est avant tout présenté car il s'agissait de la meilleure stratégie possible, et pas comme un calcul effectué avant le départ.

Lire aussi:

"Comme stratégie aujourd’hui, ça a bien fonctionné pour les deux", résume Wolff au micro de Canal+. "Aujourd’hui c’était encore plus facile car c’était la meilleure stratégie possible pour Valtteri. On l’a laissé en piste car on savait qu’il fallait créer un 'gap' de pneus contre Verstappen : rentrer tard et avoir un pneu neuf contre Verstappen à la fin. Et naturellement il a pu rester devant Kimi, qui a maltraité ses pneus derrière."

"On discute de ça une première fois le samedi matin, et puis le dimanche matin on a une demi-heure entre ingénieurs et management, puis avec les pilotes, et on discute de tous les scénarios. Mais on n’avait pas discuté de ce scénario !" 

Lire aussi:

La F1 n'a rien de "rationnel"

La dégradation pneumatique de Räikkönen s'est sans aucun doute amplifiée lorsque le pilote Ferrari a buté sur Bottas pendant plusieurs tours, favorisant le dépassement de Hamilton un peu plus tard pour prendre définitivement les commandes de la course. Mais Mercedes ne s'attendait pas à un tel cloquage sur les gommes tendres du Champion du monde 2007.

"C'est étrange, car à Spa, c'est nous qui avions ce genre de cloques, et nous n'avons eu aucun problème ! Lewis était à fond derrière Kimi et il n'a rien eu, donc nous devons analyser ça", s'interroge l'Autrichien au micro de Sky Sports.

Lire aussi:

Conscient de vivre dans le paddock d'une F1 qui n'est "pas toujours un sport rationnel où la voiture la plus rapide gagne", Wolff peut afficher un large sourire à l'heure des comptes : Lewis Hamilton prend une avance de 30 points sur Sebastian Vettel au championnat, tandis que Mercedes prend aussi un peu le large chez les constructeurs.

"Pour moi, l'écart est de zéro point [au championnat pilotes]", tempère toutefois Toto Wolff. "Il reste sept courses, 175 points à prendre, donc on ne peut pas jouer la défensive. Nous avons défié les attentes, nous n'avions pas la voiture la plus rapide hier. Nous n'avons pas vu ce dont Sebastian était capable avec une voiture en parfait état, mais c'est la course."

 
Article suivant
Vettel : "Hamilton ne m'a laissé aucune place"

Article précédent

Vettel : "Hamilton ne m'a laissé aucune place"

Article suivant

Grosjean fait passer Haas devant Renault au championnat

Grosjean fait passer Haas devant Renault au championnat
Charger les commentaires