Wolff préoccupé par des ennuis "inacceptables" au départ

Si Mercedes a réalisé en Hongrie sa pire course depuis le début de la saison, et depuis un an et demi, c’est sans aucun doute en premier lieu à cause du très mauvais départ pris par Lewis Hamilton et Nico Rosberg. 

Comme à Silverstone trois semaines plus tôt, les deux hommes occupaient la première ligne de la grille mais ont été surpris. Cette fois-ci, ce sont les deux Ferrari qui se sont jetées devant elles, alors que les deux Flèches d’Argent peinaient à s’extraire convenablement de leur emplacement. 

Classements - Les championnats après Budapest

Sebastian Vettel a géré de main de maître son Grand Prix après s’être emparé du commandement, et d’autres faits de course sont venus aggraver le résultat d’ensemble de Mercedes. Mais ce mauvais envol constitue bel et bien l’origine d'un piètre résultat. 

Interrogé sur son degré d’inquiétude quant aux soucis récurrents des Mercedes lors des départs, Toto Wolff ne se cache pas, jugeant cela "très préoccupant"

"Nous avons été surpris par les deux Williams la dernière fois, et surpris par les deux Ferrari cette fois. C’est ce qui a provoqué tout ce gâchis, puis l’incident du premier tour", regrette le directeur de Mercedes. "Nous devons résoudre cette situation. Ce n’est pas acceptable et il est nécessaire d’analyser ce qui s’est passé. Il y a différentes raisons, ce n’en est pas une en particulier. Si l’on regarde ça, ce n’est pas bon."

Un ensemble à revoir

L’écurie de Brackley a déjà procédé à des modifications d’embrayage au cours de la saison, et Lewis Hamilton avait été le premier à s’en plaindre et à revenir à un ancien système. Mais c’est un ensemble que doit corriger le constructeur allemand, tandis que les aides au départ seront bannies à partir du prochain Grand Prix à Spa-Francorchamps.

"Ce sont des problèmes variés", insiste Wolff. "C’est très difficile d’avoir le bon calibrage. Nous avons fait deux très bons essais de départs, et ensuite, quand c’était important au départ de la course, nous avons eu trop de patinage. Après on se fait dépasser d’une manière que l’on ne peut pas rattraper."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités
Tags depart, déclaration, embrayage