Wolff : Red Bull a contacté 100 personnes de Mercedes

Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a annoncé que Red Bull avait approché une centaine de personnes du département moteur Mercedes dans le cadre de sa campagne de recrutement pour sa propre division.

Wolff : Red Bull a contacté 100 personnes de Mercedes

En février dernier, Red Bull a annoncé la création de son propre département moteur, Red Bull Powertrains, dans le but dans un premier temps de disposer d'une structure en capacité de gérer les moteurs Honda qui seront laissés à l'écurie après le retrait de la marque nippone en fin de saison, puis potentiellement, dans un second temps, d'envisager de créer à partir d'une feuille blanche ses propres unités de puissance.

La formule moteur changera en effet en 2025 et cela pourrait permettre à la structure autrichienne de se lancer dans la fabrication de cet organe essentiel des monoplaces modernes. Un recrutement assez impressionnant a en tout cas débuté, avec comme directeur technique un ancien de Mercedes, Ben Hodgkinson. Cette semaine, Red Bull a également annoncé le recrutement de cinq ingénieurs supplémentaires, aussi en provenance de la division moteur de la marque à l'étoile.

Lire aussi :

Interrogé sur le sujet dans le cadre d'une conférence de presse à Barcelone, Toto Wolff a assuré ne pas être frustré par cette situation, estimant qu'il était "assez évident" que le savoir-faire dans le domaine se situait chez Mercedes en Grande-Bretagne.

"Si vous voulez créer une usine de moteurs au Royaume-Uni, il n'y en a qu'une, et c'est nous", a déclaré Wolff sur Sky Sports F1. "Nous avons environ 900 employés là-bas, et si on nous en débauche une quinzaine, c'est plutôt normal."

"Mais ils se sont surtout attaqués au personnel de fabrication, donc ce n'est pas vraiment de la performance. Je suppose qu'ils veulent développer l'entreprise. Mais il faut reconnaître que c'est l'Everest à gravir. J'aimerais me battre contre des unités de puissance de Red Bull."

Wolff a ensuite révélé que Red Bull a "en tout approché une centaine de personnes, et ils en ont recruté 15 peut-être".

Le conseiller Red Bull, Helmut Marko, a été cité dans la presse allemande récemment, affirmant que Mercedes doublait le salaire des membres du personnel qui refusaient l'offre de Milton Keynes.

"Doubler les salaires est une chose, mais si vous les triplez, à un certain stade, vous ne serez plus compétitif, même pour des personnes loyales", a réagi Wolff au sujet de cette déclaration. "Mais c'est comme ça. Je respecte tous ceux qui veulent défendre ou construire leur entreprise, et le temps des représailles n'est pas encore venu."

partages
commentaires

Related video

Les finances de la F1 continuent de s'améliorer après l'écueil 2020

Article précédent

Les finances de la F1 continuent de s'améliorer après l'écueil 2020

Article suivant

Malgré son "meilleur vendredi", Mercedes se méfie de Red Bull

Malgré son "meilleur vendredi", Mercedes se méfie de Red Bull
Charger les commentaires