Wolff : Le règlement donnait la priorité à Hamilton

En s'appuyant sur une règle de la FIA, Toto Wolff, le directeur de Mercedes F1, affirme que Lewis Hamilton n'est pas responsable de l'accident avec Max Verstappen au premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Wolff : Le règlement donnait la priorité à Hamilton

Au départ du Grand Prix de Grande-Bretagne, ce qui était redouté par de nombreux observateurs cette saison s'est finalement produit : Max Verstappen et Lewis Hamilton, les deux pilotes se battant pour le titre mondial, se sont accrochés. Dans le virage de Copse, l'une des courbes les plus rapides du circuit, le pilote Mercedes a attaqué la Red Bull par l'intérieur.

Le train avant du premier a touché le train arrière du second, qui a percuté les barrières à haute vitesse, mettant ainsi fin à sa course au bout de quelques mètres et le forçant à prendre le chemin de l'hôpital.

Les réactions ont été très vives à la suite de ce contact aux lourdes conséquences pour le championnat, surtout dans le clan Red Bull, qui a qualifié la tentative de dépassement de Hamilton de "manœuvre désespérée" et de "comportement dangereux". Après délibération, les commissaires ont décidé de pénaliser le Britannique, bien que cela n'ait pas freiné sa marche en avant.

Lire aussi :

Mais selon Toto Wolff, Lewis Hamilton et Max Verstappen ont été pris dans un incident de course qui ne nécessitait pas l'intervention des commissaires et l'application d'une pénalité. Le directeur d'équipe base son argumentaire sur une règle de priorité écrite par la direction de course.

"Concernant le crash, il s'agit simplement d'une situation où les deux gars ne se sont pas faits de cadeaux", a-t-il avancé au micro de Channel 4. "C'était déjà assez serré dans la première moitié du tour, Lewis a cédé une première fois. Et lorsqu'il y a une lutte à couteaux tirés, il peut y avoir des contacts, et c'est ce qui s'est passé dans ce virage. Il y a une règle, une directive des commissaires, qui est claire comme de l'eau de roche."

Puis, sur Sky Sports, Wolff a évoqué plus en détail le contenu de cette règle, qui figurait dans un mail envoyé à Michael Masi, directeur de course, pendant la période de drapeau rouge. "En tant que pilote, vous devez absolument comprendre que si vos roues avant sont au milieu de l'autre voiture à l'extérieur du virage, vous avez la priorité. Alors, certains peuvent se demander si cette règle est valable pour tous les types de virage. Peut-être pas. [Le mail] expliquait qui était prioritaire dans le virage."

"Au final, ils ne se sont simplement pas faits de cadeaux. Selon les commissaires, cela vaut 10 secondes parce que c'était un virage à haute vitesse, c'est comme ça. Il faut simplement laisser un peu de place. C'est toujours difficile de mettre une règle en perspective. La priorité dans un virage dépend de là où se situe votre train avant, c'est ce que la règle dit. Et Hamilton était pratiquement à la hauteur [de Verstappen]."

Lire aussi :

Sans surprise, les explications de Wolff semblent être tombées dans l'oreille d'un sourd chez Red Bull. Agacé par le fait que Verstappen a dû se rendre à l'hôpital pour passer des examens approfondis et que sa Red Bull RB16B est bonne pour le casse, Christian Horner a de nouveau critiqué Hamilton ainsi que la décision des commissaires.

"La pénalité ne correspond pas à l'incident", a-t-il pesté. "C'est une manœuvre désespérée que l'on n'attend pas de la part d'un septuple Champion du monde. C'est l'un des virages les plus rapides du calendrier et [Hamilton] a provoqué des dégâts importants. C'est irresponsable, la voiture est complètement détruite. Je pense que c'est quelque chose qui doit être regardé de plus près."

Le directeur d'équipe a également fustigé Hamilton pour la célébration de son succès, le qualifiant de "victoire sans saveur". Horner a également laissé entendre que les commissaires devraient exclure le pilote Mercedes du Grand Prix de Hongrie, prochain rendez-vous du calendrier, une sanction déjà infligée à Romain Grosjean en 2012.

"Je ne pense pas que Lewis peut se satisfaire d'une victoire comme celle-ci parce que nous avons eu de la chance qu'un pilote ne se blesse pas gravement", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas un bon pilotage, surtout pour un septuple Champion du monde. Il a gagné la course, cela ne l'a pas pénalisé. Si vous vous souvenez bien, il y a des pilotes qui ont manqué le Grand Prix suivant pour avoir provoqué un accident dans le premier tour."

partages
commentaires
Verstappen dénonce "un comportement irrespectueux et antisportif" de Hamilton

Article précédent

Verstappen dénonce "un comportement irrespectueux et antisportif" de Hamilton

Article suivant

Horner tacle l'attitude "inacceptable" de Wolff avec les commissaires

Horner tacle l'attitude "inacceptable" de Wolff avec les commissaires
Charger les commentaires