Wolff : Ross Brawn a été fondamental pour notre succès

Toto Wolff, président de Mercedes F1, peut être tout sourire à la fin de ce Grand Prix de Russie

Toto Wolff, président de Mercedes F1, peut être tout sourire à la fin de ce Grand Prix de Russie. Neuvième doublé de la saison, treizième victoire de la saison et surtout, le titre constructeurs acquis pour l'équipe Mercedes!

En course, le premier freinage a été fatal à Nico Rosberg pour ses espoirs de victoire, avec un blocage de pneus et l'ogligation, par conséquent, de rentrer aux stands dès la fin du premier tour et d'enchaîner toute la course avec les pneus médiums.

"Je regardais Nico prendre le départ, assez propre, mais le freinage a été trop tardif, et à l'intérieur sur piste sale", explique Wolff au micro de la BBC. "Après les pneus étaient carrés! Il est très professionnel, il a dû penser que c'était la ligne de course, sans penser que le freinage serait piégeur. Il a manqué son freinage. Je ne sais pas si Lewis a été chanceux ou s'il avait du sang-froid pour sa vision des événements".

"Sur certaines séances, Nico était plus rapide, mais cela ne compte pas. Le sport auto, c'est le chronomètre, et on ne peut pas tricher avec le chronomètre", souligne-t-il au micro de SkySports.

Brawn, l'homme des fondations Mercedes

Toto Wolff est revenu aussi sur Ross Brawn, l'homme qui a construit l'équipe et qui l'a quitté en début de saison.

"On a parlé à Ross Brawn juste après le podium", déclare Wolff à la BBC. "Il a été si fondamental pour notre succès : c'est lui qui a posé les fondations de cette équipe. C'est aussi son succès. Ce sont beaucoup de gens. 700 personnes en tout, qui ont pris leur part dans ceci et je tiens à tous les remercier. Mais c'est sûr que Ross a été instrumental".

"L'engagement de l'équipe est immense. Pour notre directeur sportif, c'est incroyable de voir comme tout le monde est motivé. Les ingénieurs travaillent 24h/24", souligne-t-il à SkySports.

Concernant les titres, si celui des constructeurs est acquis, celui des pilotes reste encore à gagner, avec un beau duel entre Lewis Hamilton, leader du championnat et Nico Rosberg. Même si mathématiquement, Daniel Ricciardo peut encore être champion.

"On a coché la case pour le titre constructeurs, et Daniel Ricciardo est à 92 points", déclare Wolff. "Normalement, c'est assez confortable, mais on ne va pas se détendre totalement. Tous deux ont eu des problèmes de fiabilité, et au final, ça peut arriver à une bataille à Abu Dhabi entre les deux".

"Nous ne voulons pas que le championnat des pilotes se décide sur un abandon", conclut-il sur SkySports

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Toto Wolff , Daniel Ricciardo
Équipes Mercedes
Type d'article Actualités