Wolff : Les commissaires n'avaient pas le choix avec Vettel

partages
commentaires
Wolff : Les commissaires n'avaient pas le choix avec Vettel
Par : Basile Davoine
21 oct. 2018 à 14:30

Sanctionné de trois places de pénalité sur la grille de départ du Grand Prix des États-Unis, Sebastian Vettel partira cinquième ce dimanche et devra remonter pour tenter d'empêcher Lewis Hamilton, poleman, de coiffer un cinquième titre mondial.

Sebastian Vettel a été sanctionné vendredi après une infraction commise sous drapeau rouge en essais libres, pour ne pas avoir suffisamment ralenti. Ses rivaux se sont accordés à dire que cette pénalité était probablement sévère, tandis que chez Mercedes, on regrettait ce coup du sort venant s'immiscer dans la lutte pour le titre. Mais dans le même temps, Toto Wolff estime que les commissaires ont pris la bonne décision et n'avaient pas d'autre choix.

"Les commissaires ont vraiment un travail difficile, car il y a les règles et il faut être cohérent", explique le directeur exécutif de Mercedes. "La règle dit que vous devez réduire la vitesse, ne pas être au-dessus d'un temps delta. Si vous n'y parvenez pas, vous êtes pénalisé."  

"Je ne pense pas que les commissaires avaient le choix dans leur processus de décision. Du point de vue de la course, on aimerait avoir deux candidats au titre roue contre roue au premier virage. C'est ce que j'aimerais voir. Mais quand vous faites la police, il y a une réglementation et vous devez agir en conséquence." 

Lire aussi:

Le besoin de cohérence des commissaires dans le cas de figure concernant Vettel était d'autant plus important que deux précédents notables avaient déjà eu lieu cette saison, avec à chaque fois une sanction similaire, pour Daniel Ricciardo à Melbourne et Esteban Ocon à Suzuka.

Mercedes n'exclut pas une consigne d'équipe

Cinquième à l'extinction des feux ce soir sur le Circuit des Amériques, Sebastian Vettel devra se débarrasser de Daniel Ricciardo et Valtteri Bottas devant lui, tandis que son coéquipier Kimi Räikkönen s'élancera en première ligne aux côtés de Lewis Hamilton. Mercedes pourrait à un moment ou un autre se retrouver dans une situation de choix en matière de consignes d'équipe.

"L'objectif pour Valtteri est vraiment d'attaquer dès le début", promet toutefois Toto Wolff. "Il n'a pas grand-chose à perdre. Si, à la fin, nous nous retrouvons dans une situation où nous devons à nouveau évaluer les points à prendre, nous le ferons."

"Je sais que notre bilan comptable paraît solide, mais tout peut arriver dans ce sport et Ferrari est revenu en forme, comme nous l'attendions. C'est pourquoi j'aimerais garder toutes les options ouvertes."

Pour être sacré dès ce dimanche soir, Lewis Hamilton a besoin de marquer huit points de plus que Sebastian Vettel. 

 
Hamilton Champion à Austin si...
Article suivant
Pirelli dévoile les stratégies pour le GP des États-Unis

Article précédent

Pirelli dévoile les stratégies pour le GP des États-Unis

Article suivant

Pirelli fixe une nouvelle pression de pneus juste avant la course

Pirelli fixe une nouvelle pression de pneus juste avant la course
Charger les commentaires