WSS - Une première Marseillaise grâce à Jules Cluzel !

Il était le grand favori et il n'a pas déçu

Il était le grand favori et il n'a pas déçu. Déjà victorieux l'an dernier à Phillip Island, Jules Cluzel (MV Agusta Reparto Corse) remporte une nouvelle fois la première manche du Championnat du Monde Supersport sur le circuit australien, au terme d'une course dont il a bouclé chaque tour en tête.

Si le meilleur départ a été l'oeuvre de Kenan Sofuoglu (Kawasaki Puccetti Racing), le poleman Jules Cluzel n'a pas joué les spectateurs : avant la fin du premier tour il avait repris la première place. Après un court passage de Ratthapark Wilairot (CORE Motorsport Thailand) aux commandes dans la boucle suivante, le Français n'a plus cédé le statut de leader jusqu'au drapeau à damier.

La menace la plus inquiétante aura été celle de son coéquipier Lorenzo Zanetti, revenu au contact à l'entame du dernier tiers de la course. Mais un pneu très usé et des vibrations peu rassurantes en provenance du train arrière ont rapidement convaincu l'Italien de se contenter de la deuxième place, tandis que Cluzel brillait par sa maîtrise.

"Je suis super content ! Hier j'ai dit que le plus important pour moi était de finir la course : c'est ce que j'ai fait et, en plus, mon coéquipier et moi signons un doublé !" s'est félicité Jules Cluzel, deuxième du championnat en 2012 et 2014. "Mon objectif c'est d'être Champion du Monde. Gagner des courses je l'ai déjà fait par le passé, maintenant je veux c'est le championnat que je veux gagner."

La bagarre pour la troisième place s'est avérée bien plus ouverte, allant jusqu'à opposer cinq pilotes : Ratthapark Wilairot, Gino Rea, Kyle Smith, Lucas Mahias et Kenan Sofuoglu. Triple Champion du Monde de la discipline, ce dernier a perdu tout espoir à l'entame du sixième tour, une excursion hors-piste le reléguant au dix-neuvième rang. Revenu très fort, il termine finalement à la sixième place avec des chronos si percutants en fin de course qu'ils lui font regretter à juste titre sa mésaventure.

Lucas Mahias (Kawasaki Intermoto Ponyexpres) est lui aussi sorti bien malgré lui de ce groupe de poursuivants, victime d'un pneu anormalement usé sur l'angle. Déjà été en proie à des soucis techniques lors des qualifications, le Français a de quoi être déçu, contraint d'abandonner alors qu'il a montré toute l'étendue de son potentiel dans cette bagarre musclée.

Très en verve dans les premiers instants de la course, Ratthapark Wilairot n'a pas trouvé d'ouverture pour rester impliqué jusqu'au bout dans cette lutte pour la troisième marche du podium. Il signe cependant une belle cinquième place, son deuxième meilleur résultat dans ce championnat.

La bataille pour la troisième place a donc tourné au duel britannique et c'est au coude à coude que Gino Rea (CIA Landlords Insurance Honda) et Kyle Smith (Pata Honda) se sont départagés. Si Smith avait pris l'avantage sur Rea dans un freinage très retardé à l'entame du dernier tour, c'est bien au plus expérimenté qu'est revenu le dernier mot, Rea s'imposant pour trois petit centièmes. Après trois saisons en Moto2, il s'agit de son premier podium en Supersport depuis 2010, le premier également à Phillip Island.

Prochain rendez-vous dans un mois en Thaïlande. Ratthapark Wilairot aura une carte à jouer à domicile, sur le tout nouveau Chang International Circuit de Buriram !

MEILLEUR TOUR : Kenan Sofuoglu, 1'33.409 (7e tour)

TOP 5 DU CHAMPIONNAT :
1. Jules Cluzel : 25 points
2. Lorenzo Zanetti : 20 points
3. Gino Rea : 16 points
4. Kyle Smith : 13 points
5. Ratthapark Wilairot : 11 points

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kenan Sofuoglu , Jules Cluzel , Lorenzo Zanetti , Lucas Mahias , Phillip Island , Gino Rea , Kyle Smith
Type d'article Actualités