Formule 1
12 mars
-
15 mars
Prochain événement dans
51 jours
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
Prochain événement dans
58 jours
02 avr.
-
05 avr.
Prochain événement dans
72 jours
C
Grand Prix de Chine
16 avr.
-
19 avr.
Prochain événement dans
86 jours
30 avr.
-
03 mai
Prochain événement dans
100 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
Prochain événement dans
107 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
Prochain événement dans
121 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
04 juin
-
07 juin
Prochain événement dans
135 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
Prochain événement dans
142 jours
25 juin
-
28 juin
Prochain événement dans
156 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
Prochain événement dans
163 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
Prochain événement dans
177 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
Prochain événement dans
191 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
Prochain événement dans
219 jours
03 sept.
-
06 sept.
Prochain événement dans
226 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
240 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
247 jours
08 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
261 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
275 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
Prochain événement dans
282 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
296 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
Prochain événement dans
310 jours

Yamamoto "pas trop satisfait" malgré un faible déficit sur Kvyat

partages
commentaires
Yamamoto "pas trop satisfait" malgré un faible déficit sur Kvyat
Par :
11 oct. 2019 à 14:05

C'est un Naoki Yamamoto perfectionniste qui s'est présenté à la presse après ses premiers tours de roue au volant d'une Formule 1, lors de la première séance d'essais libres à Suzuka.

Champion en titre de Super Formula et de Super GT avec Honda, actuel leader du classement général de Super Formula également, Naoki Yamamoto a obtenu grâce à ses performances l'opportunité de participer aux Essais Libres 1 du Grand Prix du Japon au volant de la Toro Rosso STR14, devant ses fans. Auteur du 17e chrono, le pilote nippon n'a pas démérité, relégué à moins d'un dixième de son coéquipier Daniil Kvyat. Ce dernier ne tarit pas d'éloges sur son partenaire d'une séance.

"Je pense qu'il a fait du très bon travail. Bien sûr, il est d'ici, il connaît donc bien ce circuit. Je lui ai dit de tourner à gauche à la sortie des stands, mais il ne l'a pas fait !" sourit Kvyat. "Nous avions des programmes relativement différents avec les pneus, c'était dur de juger, mais de ce que j'ai vu, il sait vraiment comment piloter une voiture de course, surtout ici. En plus, il est sympa."

Lire aussi :

Le Russe n'a pas tort de souligner que Yamamoto connaît Suzuka comme sa poche. Depuis ses débuts dans les deux catégories reines japonaises en 2010, le pilote Honda a participé à 34 courses sur cette piste ; en Super Formula, il y a remporté cinq des neuf dernières épreuves à y avoir été disputées, avec deux deuxièmes places de surcroît.

"J'ai été le coéquipier de Naoki quand j'ai passé un an au Japon en Super Formula, et il m'a beaucoup aidé cette année-là", témoigne Pierre Gasly, qui était passé à un demi-point du titre en 2017, quand Yamamoto se contentait du neuvième rang au championnat. "Je sais à quel point il est sympa et à quel point il voulait tester la F1. Après la séance, je lui ai demandé s'il s'était bien amusé, et il m'a dit 'la puissance est incroyable !'. Je sais qu'il a pris beaucoup de plaisir – c'était l'essentiel – et il a été très performant par ailleurs. Au Japon, nous l'appelons le Maître de Suzuka, et ce n'est pas pour rien."

Naoki Yamamoto, Toro Rosso et Pierre Gasly, Toro Rosso

Le principal intéressé se garde néanmoins de tout triomphalisme, quelque peu déçu de son résultat. Il y avait pourtant beaucoup à apprendre ; il fallait notamment apprivoiser les gommes Pirelli, dont Yamamoto n'avait aucune expérience préalable. "Je ne suis pas trop satisfait !" s'exclame-t-il. "Je suis pilote de course, et cette position n'est pas bonne. Mon objectif est toujours le sommet. Mais la F1 est difficile car chaque voiture a un niveau de performance différent."

"L'écart était serré entre Dany et moi, c'est le point positif pour moi et aussi pour l'équipe. Si l'écart avait été trop grand avec mon coéquipier, mes informations et réglages n'auraient servi à rien pour l'équipe. Là, peut-être que certaines données peuvent être utilisées ce week-end – j'espère !"

"J'ai fini par m'habituer à la voiture. J'ai été très, très surpris par la puissance, je n'en avais jamais ressenti autant. C'était la principale différence avec la Super Formula. Il y a peut-être près de 1000 ch, 900 ch en F1, en Super Formula il y en a peut-être 600. Et la seconde différence, c'est le poids de la voiture. La Super Formula pèse 600 kg mais la F1 est plus lourde, je crois, de plus de 100 kg. Cela influence beaucoup l'équilibre de la voiture et la sensation."

"Mais je suis content de piloter une F1 pour la première fois. Je ne trouve pas les mots. C'est un moment vraiment, vraiment exceptionnel. Là, je suis content mais très fatigué en même temps !"

Propos recueillis par Scott Mitchell

Article suivant
Renault piégé par les longs relais de ses rivaux

Article précédent

Renault piégé par les longs relais de ses rivaux

Article suivant

Bottas ressent les progrès de Mercedes avec les dernières évolutions

Bottas ressent les progrès de Mercedes avec les dernières évolutions
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Lieu Suzuka
Pilotes Pierre Gasly , Daniil Kvyat Boutique , Naoki Yamamoto
Équipes Toro Rosso Boutique
Auteur Benjamin Vinel