Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits
Prime
Formule 1 Contenu spécial

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Par :
, Featured writer

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Il était certain que le Grand Prix des Pays-Bas, le premier depuis la dernière visite de la Formule 1 à Zandvoort il y a 36 ans, ferait le plein de fervents supporters locaux. Leur agitation teintée d'orange faisait plaisir à voir, créant une véritable brume colorée au moment du drapeau à damier. Il y avait une ambiance de festival qui pourrait rivaliser avec les plus grands stades de football, ou plutôt digne des boîtes de nuit les plus animées, compte tenu de la ribambelle de DJ néerlandais qui ont assuré le show tout le week-end.

Il était également certain que Zandvoort allait offrir une course relativement processionnelle si elle restait sans voiture de sécurité. C'est ce qui s'est passé, mais ce n'est pas faute d'avoir essayé. Dans l'intervalle de temps qui s'est écoulé entre les passages du circuit néerlandais au calendrier de la F1, le tracé avait été complètement remodelé après que le Scheivlak, ou le virage 7, ait tourné à droite dans le Mastersbocht et dans une plus grande section intérieure, plutôt que l'ancienne boucle extérieure. Ces changements ont été mis en place pour le nouveau millénaire et sont restés en grande partie dans les mêmes spécifications, jusqu'à ce que l'accord pour amener la F1 sur les bords de la mer du Nord soit signé.

partages
commentaires

McLaren : L'enquête FIA sur Abu Dhabi doit donner des réponses claires

Zak Brown souhaite que l'enquête menée par la FIA sur les événements du Grand Prix d'Abu Dhabi 2021 de F1 soit transparente et apporte une explication complète et honnête de ce qui s'est passé.

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Les courses sprint mises en danger par le désaccord financier

La Formule 1 risque d'être contrainte d'abandonner ses projets de courses sprint en 2022 en raison de désaccords grandissants sur les coûts, révèle Zak Brown.

McLaren confirme la piste Audi, Red Bull et Porsche avancent

McLaren confirme l'existence de discussions avec Audi en vue de 2026 mais attend un signe du groupe Volkswagen.

Encore moins d'arrêts au stand en 2022 ?

Pirelli s'attend à ce que les arrêts au stand se raréfient encore davantage avec les nouveaux pneus 18" qui font leurs débuts en 2022.

Red Bull libère enfin le futur directeur technique d'Aston Martin

Red Bull a finalement accepté de libérer l'aérodynamicien Dan Fallows, qui rejoindra dans les semaines à venir Aston Martin.

La Formule 1 perd sa responsable marketing

La responsable marketing de la Formule 1, Ellie Norman, a quitté la discipline après quatre ans et demi à son poste.

McLaren célèbre 2021 malgré la perte de la troisième place

Zak Brown, PDG de McLaren Racing, voit la saison 2021 comme une "année très réussie" pour la structure de Woking, même si elle n'a pas été en mesure de conserver la troisième place du championnat.

Schumacher : "Le problème, c'est que Mazepin ne m'écoute pas"
Article précédent

Schumacher : "Le problème, c'est que Mazepin ne m'écoute pas"

Article suivant

Haas multiplie les réunions face au conflit Mazepin/Schumacher

Haas multiplie les réunions face au conflit Mazepin/Schumacher
Charger les commentaires