Rowland veut être la "force dominatrice" de la fin de saison

Oliver Rowland est probablement le Britannique le plus en vue, cette saison, dans les formules de promotion. Quatrième de Formule Renault 3.5 à quelques points de la deuxième place l'an dernier, Rowland a vu tous ses rivaux migrer vers d'autres horizons, à l'exception de Roberto Merhi, troisième, qui court désormais à la fois en FR3.5 et en Formule 1.

Rowland était donc favori pour la campagne 2015 et n'a pas failli. Avec quatre victoires et sept podiums en neuf courses, le pilote Fortec est rarement menacé à l'avant du peloton, et seul Matthieu Vaxiviere semble pouvoir, peut-être, contrer sa marche en avant. 26 points séparent le Français du leader du championnat.

"La saison se passe très bien pour moi jusqu'à présent avec des victoires sur tous les circuits à part Monaco, donc je ne peux pas vraiment me plaindre," déclare Rowland pour Sky Sports. "Mes seuls regrets sont de ne pas avoir encore remporté deux victoires en un weekend, cela m'échappe encore, et cet incident au premier virage avec mon équipier à Monaco."

En Principauté, le Britannique était en effet en première ligne aux côtés de son coéquipier Jazeman Jaafar. Gêné par le Malaisien au départ, Rowland avait été percuté par Vaxiviere et contraint à une remontée fantastique pour marquer les huit points de la sixième place!

"J'allais forcément être désavantagé en devant me qualifier dans le groupe le plus lent. Donc partir deuxième, ce que j'ai fait, était le mieux que je puisse espérer. Mais ce qui s'est passé était dur à accepter, même si je suis bien remonté. Donc ne pas y avoir gagné était probablement ma plus grande déception."

Optimisme pour la fin de saison

Désormais, Rowland se tourne vers les quatre meetings encore à disputer, qu'il attend avec impatience et optimisme. Il faut dire que l'an dernier, il avait fini la saison en fanfare à Jerez, se classant deuxième de la première course et remportant la seconde.

"Nous avons Silverstone, le Nürburgring et Jerez, que j'aime et que j'attends avec impatience. Le Mans est le seul circuit où je n'ai jamais couru et dont je ne sais pas grand-chose, donc celui-là devrait être intéressant."

"La bonne chose pour moi est que nous sommes de plus en plus forts en tant qu'équipe. Espérons pouvoir être la force dominante pour le reste de la saison. L'important est de rester concentrés, de continuer à travailler dur et d'espérer de rester à l'écart de la malchance," conclut celui qui prendra le volant d'une Red Bull RB9 au meeting de Silverstone, début septembre.

A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Pilotes Oliver Rowland
Équipes Fortec Motorsports
Type d'article Actualités
Tags déclaration