Tom Dillmann - "Il faut être réaliste"

Alors que la saison de Formule Renault 3.5 s'apprête à s'ouvrir ce week-end sur le circuit de Motorland Aragon, Tom Dillmann s'est confié à Motorsport.com pour évoquer cette nouvelle campagne, qui verra le retour de l'Alsacien au volant d'une monoplace après un an de transition en Porsche Carrera Cup.

Après une belle saison en GP2 en 2013 avec Russian Time, Tom Dillmann avait perdu son baquet en début d'année suivante, suite à la disparition soudaine du team principal Igor Mazepa, qui entraînait une profonde restructuration de la formation russe. Dillmann ne restait pas inactif puisqu'il disputait la Porsche Carrera Cup France à l'invitation des équipes RMS, puis Racing Technology, décrochant deux victoires sur la saison.

La roue tournait à nouveau pour le pilote Haut-Rhinois en décembre dernier lorsque l'écurie Carlin, désireuse de "monter" en Formule Renault 3.5 avec son pilote indonésien Sean Gelael, cherchait un pilote expérimenté et reconnu tant pour sa pointe de vitesse que sa science du réglage : le choix du pilote français s'imposait rapidement. 

C'est un peu la chance que j'avais perdue en GP2 l'an passé.

Tom Dillmann.

En vue de ce début de saison sous ses nouvelles couleurs, et dans une nouvelle discipline, Tom Dillmann se réjouit de cette nouvelle chance qui lui est donnée, mais préfère demeurer prudent quant à ses chances de jouer les premiers rôles, comme il l'a confié à Motorsport.com.

"C'est une belle opportunité, et c'est un peu la chance que j'avais perdue en GP2 l'an passé. Il faut être néanmoins réaliste, Carlin n'était pas présent dans le championnat l'an passé et compte un retard conséquent sur les autres concurrents. Nous ne sommes pas encore en mesure de viser des poles ou des victoires, du moins à la régulière, mais il faudra être là pour saisir toutes les opportunités".

"L'objectif sera surtout de finir les courses, d'emmagasiner de l'expérience", poursuit Tom Dillmann. "Et de prendre le maximum de points sur ces premiers meetings pour ne pas compter trop de retard en fin de saison et d'être éventuellement en mesure de jouer le titre. Car la performance viendra avec l'expérience, au fil des meetings de course."

Ce week-end, les protagonistes de la saison 2015 de la Formule Renault 3.5 s'élanceront ainsi à l'assaut d'une nouvelle saison, sur le circuit d'Aragon, à Alcaniz. Le tracé espagnol fut d'ailleurs le théâtre des essais collectifs d'avant-saison au début du mois, à l'occasion desquels Tom Dillmann découvrait véritablement son nouvel environnement de travail chez Carlin.

Du retard à rattraper

"Les essais se sont déroulés comme je le prévoyais", poursuit le pilote tricolore. "Nous nous sommes positionnés aux alentours des 5e et 6e places. Par rapport aux autres équipes, qui ont roulé en 2014, nous avons du retard, c'est pour cela que nous ne nous sommes pas focalisés sur la performance lors de ces tests mais plutôt sur les réglages de la voiture : nous avons essayé beaucoup de choses."

Après une saison en Porsche Carrera Cup, où il avait tout de même pris du plaisir, Dillmann ne boude pas son plaisir d'être au volant d'une des monoplaces les plus performantes du moment. "Je suis évidemment très heureux", conclut-il. "La Formule Renault 3.5 est tout de même un peu différente de la GP2 que j'ai connue, il m'a falllu modifier mon pilotage. Il y a plus d'aéro, ça va un peu moins vite en ligne droite. Autre différence notable : nous roulons en Michelin, et pas en Pirelli. Cela fait une différence dans le sens où les pneus se "pilotent" différemment et leur dégradation est moins excessive. La conséquence est que les dépassements sont plus compliqués, en raison également de l'aéro assez importante, et que les qualifications sont de ce fait plus importantes en Formule Renault 3.5 qu'en GP2". 

"En tous cas, je me réjouis d'être au départ des courses, j'ai hâte que la saison démarre, même si, encore une fois, il ne faudra pas s'attendre à ce que nous jouions les premiers rôles ce week-end. Il faudra surtout compter sur les grosses formations habituelles, comme DAMS, Fortec ou Lotus".

A propos de cet article
Séries Formula V8 3.5
Événement Aragon
Circuit Motorland Aragon
Pilotes Tom Dillmann , Sean Gelael
Type d'article Preview
Tags dillmann