Tom Dillmann - "L'objectif est atteint"

partages
commentaires
Tom Dillmann -
Tom Dillmann
Par : Tom Dillmann
10 nov. 2016 à 09:29

Sacré champion 2016 de Formule V8 3.5 à Barcelone lors de la dernière course de la saison, Tom Dillmann raconte son week-end haut en couleurs pour Motorsport.com.

Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Louis Deletraz, Fortec Motorsports et Tom Dillmann, AVF
Louis Deletraz, Fortec Motorsports et Tom Dillmann, AVF
Podium : le vainqueur Egor Orudzhev, Arden Motorsport; le deuxième Louis Deletraz, Fortec Motorsports; le troisième Tom Dillmann, AVF
Podium : le troisième Tom Dillmann, AVF
Départ : Egor Orudzhev, Arden Motorsport; Tom Dillmann, AVF
Louis Deletraz, Fortec Motorsports; Tom Dillmann, AVF
Tom Dillmann, AVF
Le vainqueur Tom Dillmann, AVF
Le vainqueur Tom Dillmann, AVF
Le vainqueur Tom Dillmann, AVF
Podium : Le vainqueur et champion Tom Dillmann, AVF; le deuxième Roy Nissany, Lotus; le troisième Pietro Fittipaldi, Fortec Motorsports et Adrian Valles, AVF

Après avoir compté une large avance au championnat, nous avons vu notre avantage se réduire à néant en deux meetings seulement : à Monza, puis à Jerez, où n'étions pas en mesure de retrouver les performances du début de saison, pour une raison que nous n'arrivions pas à cerner.

Dans le doute, l'équipe AVF a décidé de changer de châssis pour préparer au mieux le meeting final à Barcelone, où j'arrivais finalement avec trois points de retard sur Delétraz.

Un changement qui a payé dès le début du week-end, avec une voiture qui marchait bien dès les premiers essais libres. Tout est rentré dans l'ordre, nous étions à nouveau rapides.

La loterie des qualifications

Malheureusement, les conditions particulières de la piste, avec cette piste humide qui s'asséchait, ont fait des qualifications une loterie. On aurait bien évidemment préféré que cela se produise lorsque nous étions en déficit de performances lors des deux derniers meetings, mais c'est comme ça.

Cela a tout de même bien marché lors de la première séance, avec la pole position. Mais lors de la course, c'était plutôt la soupe à la grimace. Je termine finalement 3e après m'être fait dépasser par Delétraz en fin de course, cela ne contribuait pas à nous mettre en confiance pour la journée du dimanche.

Effectivement, les qualifications du dimanche matin ne se sont pas très bien passées. Notre set-up n'était pas très bon. Dans ces conditions, l'avantage va aux pilotes qui parviennent à boucler leur tour en dernier. Nous n'avons pas eu de réussite, et nous n'avons signé que le 7e temps. Cela ne sentait pas très bon pour le championnat, mais nous avons gardé espoir.

La course décisive

Avant la course décisive, j'ai pris dans mes bras chacun des membres de l'équipe, histoire de dire que, quoi qu'il arrive, j'ai passé une super saison avec eux. C'était un moment fort. Ensuite, sur la grille, juste avant de démarrer le moteur, Adrián Vallés, le patron, m'a dit : "Aujourd'hui, on va faire la course de notre vie".

Finalement, Delétraz a pris un mauvais départ et je me suis vite retrouvé juste derrière lui, et j'ai commencé à lui mettre la pression. L'équipe m'a ensuite fait rentrer très tôt pour que je puisse bénéficier d'une piste claire. Le pitstop était ultra rapide, c'était incroyable.

J'ai enchaîné les tours rapides par la suite, et cela m'a permis d'être premier après tous les arrêts.

À partir de là, je savais que devais terminer à ce rang pour gagner le championnat. Nissany était derrière moi, et il avait l'avantage d'avoir des pneus plus frais que les miens car il s'était arrêté plus tard. Mais j'ai réussi à conserver l'avantage et à remporter la victoire, et le championnat.

Nous l'avons fait ! Tout le monde a fait un superbe boulot, nous nous sommes tous transcendés ce week-end. Nous avons mené une grande partie du championnat mais nous avons connu deux courses difficiles à Monza puis à Jerez, où la voiture avait manifestement quelque chose de cassé.

L'objectif est atteint. Après les premiers essais hivernaux avec AVF, le but était de remporter le championnat, et nous l'avons fait. Au bout d'un suspense incroyable !

Article suivant
Chronique Louis Delétraz - "J'ai perdu le titre, mais ce n'est que le début"

Article précédent

Chronique Louis Delétraz - "J'ai perdu le titre, mais ce n'est que le début"

Article suivant

Pietro Fittipaldi vise le titre F3.5 pour 2017

Pietro Fittipaldi vise le titre F3.5 pour 2017
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formula V8 3.5
Événement Barcelone
Lieu Circuit de Barcelona-Catalunya
Pilotes Tom Dillmann
Équipes AVF
Auteur Tom Dillmann