Ilott ébahi d'avoir évité le crash avec Sato

partages
commentaires
Ilott ébahi d'avoir évité le crash avec Sato
Par : Marcus Simmons
16 nov. 2018 à 15:10

Callum Ilott a déclaré qu'il "devrait encore être en train de rentrer de Police à pied" après avoir miraculeusement évité la monoplace accidentée de Marino Sato à la sortie de ce virage en aveugle, lors des qualifications du Grand Prix de Macao.

Callum Ilott, Carlin
Callum Ilott, Carlin
Callum Ilott, Carlin

Callum Ilott, qui s'est qualifié deuxième au volant de sa Carlin, était en train d'améliorer dans son dernier tour lorsqu'il est arrivé au niveau du virage de Police, où Marino Sato venait de percuter le mur. Le protégé de Ferrari n'est pas vraiment parvenu à ralentir lorsque le double drapeau jaune a été agité, mais a néanmoins eu le réflexe de s'infiltrer dans un véritable trou de souris à l'intérieur. 

Lire aussi:

"Je suis encore en train de m'en remettre", sourit Ilott. "J'aurais dû [selon toute probabilité] le percuter. J'ai vu le drapeau jaune quand j'étais à la moitié de mon freinage, donc j'ai bloqué une roue, mais on ne peut pas freiner plus fort, sinon on part dans le mur. J'ai vu que l'ouverture était serrée, et je sais que l'arrière de la voiture est plus large, donc j'étais sûr que j'allais le percuter."

Si l'on ajoute les deux premiers secteurs de l'Anglais dans ce tour à ses meilleurs chronos dans les deux derniers partiels, on obtient un temps seulement 0"062 plus lent que la pole position de Dan Ticktum. "Dans le dernier tour, je sentais les pneus flancher. Cela aurait été serré, mais il aurait été dur de le battre", admet Ilott. 

 
Article suivant
Dan Ticktum poursuit son "agaçante" quête de Super Licence

Article précédent

Dan Ticktum poursuit son "agaçante" quête de Super Licence

Article suivant

Un contact avec le mur a coûté cher à Schumacher

Un contact avec le mur a coûté cher à Schumacher
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe , Formule 3
Événement Macau GP
Pilotes Mick Schumacher , Callum Ilott
Auteur Marcus Simmons