Malgré sa victoire, Ticktum se méfie de la menace Eriksson

partages
commentaires
Malgré sa victoire, Ticktum se méfie de la menace Eriksson
Par : Marcus Simmons
17 nov. 2018 à 11:00

Vainqueur de la course qualificative du Grand Prix de Macao, Dan Ticktum révèle s'être inquiété de la menace que représentait son coéquipier Joel Eriksson.

Dan Ticktum, Motopark Academy
Dan Ticktum, Motopark Dallara F317 - Volkswagen
Dan Ticktum, Motopark Academy
Joel Eriksson, Motopark Academy
Joel Eriksson, Motopark Academy
Callum Ilott, Carlin
Callum Ilott, Carlin
Callum Ilott, Carlin

Le protégé de Red Bull, qui espère remporter le Grand Prix de Macao pour la deuxième année consécutive, a doublé Callum Ilott au deuxième tour, et Joel Eriksson a fait de même juste après la mi-course. Le Suédois est l'un des hommes forts depuis le début du week-end mais a manqué de chance en qualifications, victime du trafic et des incidents.

"Il était clair, même au début du premier tour, que nous étions plus rapides que Callum", commente Dan Ticktum. "J'ai donc vraiment essayé de faire un dernier secteur parfait et je lui ai pris la première place. Quand Callum était derrière, j'ai vu que je creusais l'écart assez facilement, et j'économisais mes pneus pour la dernière partie de la course."

"Dès que j'ai vu Joel derrière... J'ai vu qu'il était dans une voiture plus rapide, dans l'ensemble, ce week-end, mais il n'a pas eu l'opportunité de le montrer en qualifications, donc j'ai pas mal élevé mon niveau de jeu. C'était suffisant pour creuser l'écart, et j'ai ralenti au dernier tour."  

Lire aussi:

Eriksson renchérit : "J'étais vraiment en pétard après mon crash en qualifications, mais c'est typique de Macao, et en partant du top 6 pour la course qualificative, on peut quand même remporter la course principale, donc ma priorité était de finir dans le top 3, au moins. Ça se présente très, très bien pour la course principale, et le rythme était très bon. J'ai tenté de réduire l'écart sur Dan en milieu de course, mais cela n'avait aucun intérêt de prendre le moindre risque et de détruire les pneus."

Eriksson et Ilott à deux doigts de l'accident

Eriksson et Ilott plaisantent quant à leur bataille très serrée, le Suédois ayant effleuré le rail aux alentours de 270 km/h en s'immisçant dans un trou de souris avant Lisboa. L'an dernier, les deux hommes s'étaient accrochés au même endroit alors qu'il luttaient pour la tête du Grand Prix de Macao.

"Je pense que Callum ne m'a simplement pas vu", commente Eriksson. "Quand j'étais à l'intérieur, il allait vers la droite, puis j'ai frôlé le mur et je crois qu'ils s'est rendu compte que j'étais là. C'était serré, mais il s'est bien débrouillé pour me laisser juste ce qu'il fallait de place."

Ilott ajoute : "J'ai tout juste laissé suffisamment de place, mais je croyais qu'il n'allait pas le faire. Mais il a insisté, et quand j'ai vu son aileron avant, j'ai dû lui laisser de la place. Bien joué !"

L'écurie Carlin, selon nos informations, a utilisé des réglages à faible appui sur une piste qui manquait d'adhérence suite aux pluies de la nuit passée. Ses pilotes ont donc rencontré des difficultés, bien qu'Ilott et Sacha Fenestraz se soient classés troisième et quatrième. "Je n'avais simplement pas le rythme, notamment en sortie de virage", conclut l'Anglais. 

 

Revivez l'incroyable dernier tour du GP de Macao 2017

Article suivant
Ticktum esquive un chien errant et remporte la course qualificative

Article précédent

Ticktum esquive un chien errant et remporte la course qualificative

Article suivant

Zhou soulagé de ne pas être blessé après son crash

Zhou soulagé de ne pas être blessé après son crash
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries F3 Europe , Formule 3
Événement Macau GP
Pilotes Callum Ilott , Joel Eriksson , Dan Ticktum
Auteur Marcus Simmons