FIA : Renault a bénéficié du soutien de quatre écuries

Deux jours après avoir levé la suspension d'un Grand Prix infligée à l'écurie Renault, la cour d'appel internationale de la FIA a dévoilé les raisons qui ont motivé cette décision

Deux jours après avoir levé la suspension d'un Grand Prix infligée à l'écurie Renault, la cour d'appel internationale de la FIA a dévoilé les raisons qui ont motivé cette décision.

La fédération, qui a finalement condamné la marque au Losange à verser 50000 dollars d'amende, a notamment pris en compte les lettres de soutien à Renault envoyées par les écuries McLaren, Ferrari, Toyota et Red Bull.

"La cour indique qu'elle a pris en compte les lettres de soutien reçues par les appelants et provenant de Red Bull Racing, Vodafone McLaren Mercedes, Scuderia Ferrari Marlboro et Toyota F1, et qui ont été soumises à la cour."

"Ces lettres confirment que deux équipes sus-citées ont mis en place des procédures améliorées pour éviter précisément les très sérieux risques liés à la sécurité qui sont apparus dans le cas présent," explique la FIA dans son communiqué.

"Bien que la cour adhère aux propositions de la FIA sur le fait que les lettres ne devraient pas être totalement considérées comme des témoignages de soutien non sollicités, elle considère qu'elle aurait tort d'ignorer le point de vue des autres équipes."

Enfin, la cour d'appel internationale a estimé que la sanction infligée à Renault en première instance était trop sévère au vu des circonstances de l'incident.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités