L'idée des départs arrêtés après Safety Car est née chez McLaren

Directeur de course de la FIA, Charlie Whiting est l’homme qui a le plus œuvré pour introduire la nouvelle procédure de départ arrêté après un Safety Car en 2015

Directeur de course de la FIA, Charlie Whiting est l’homme qui a le plus œuvré pour introduire la nouvelle procédure de départ arrêté après un Safety Car en 2015. Décriée par les pilotes, autant sur l’aspect sportif que sécuritaire, cette mesure a en revanche été acceptée par l’ensemble des équipes. Avant d’être validée lors du dernier Conseil Mondial du Sport Automobile.

Whiting a révélé que l’idée était venue d’une discussion avec un membre de l’écurie McLaren. « Tout d’abord, il faut se souvenir que c’était la suggestion d’une équipe », a-t-il confié sur le site officiel du nouveau Grand Prix de Russie. « Je l’ai proposée au reste des équipes et elles étaient toutes d’accord pour dire que c’était une bonne idée. »

« Je discutais avec quelqu’un chez McLaren et nous sommes arrivés à cette idée pour rendre le spectacle un peu meilleur. Quand on regarde une course, quelle est la partie la plus excitante ? Le départ. Alors pourquoi ne pas en faire un second ? »

Comme il l’a déjà fait il y a quelques semaines, Whiting a une nouvelle fois défendu la position de la FIA sur le sujet, face à certaines critiques. « Si c’est dangereux, alors on ne devrait même pas avoir le départ d’une course », a-t-il plaidé. « Je ne vois pas d’inconvénient. C’est approuvé, maintenant nous devons travailler pour que ça fonctionne. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Type d'article Actualités