La FIA épingle Renault Sport F1 dans l'affaire du débitmètre

La FIA a procédé à une enquête préliminaire en vue du l'Appel de Red Bull Racing sur la disqualification de Daniel Ricciardo, à l'issue de la première course de la saison (Melbourne)

La FIA a procédé à une enquête préliminaire en vue du l'Appel de Red Bull Racing sur
la disqualification de Daniel Ricciardo, à l'issue de la première course de la saison (Melbourne).

La FIA reprochait à Red Bull Racing de n'être pas intervenu auprès de son pilote, afin que celui-ci corrige sur son volant la cartographie moteur, baissant ainsi le flux d'essence en consommation instantanée (Article 5.1.4 du règlement technique : 5.1.4 « Fuel mass flow must not exceed 100kg/h »). La FIA a ainsi établi clairement qu’il n’était pas envisageable de dépasser le flux de carburant maximum de 100kg/h traversant le débitmètre, quelles que soient les circonstances, et à tout moment au-dessus du régime de 10'500trs/min.

RBR était resté sourd aux injonctions de la FIA de corriger immédiatement ce dépassement de flux de carburant maximal autorisé. Une attitude qui a eu pour conséquence de voir le pilote Australien disqualifié trois heures après son premier podium en F1.

L'écurie Autrichienne s'est donc pourvue en appel devant le tribunal international de la FIA, en évoquant le fait que le débitmètre Gill Sensors (débitmètre obligatoire à ultrasons), faisait preuve d'un important manque de fiabilité.

C'est ce qui a conduit la FIA à enquêter sur un éventuel défaut des capteurs de flux, s'étonnant toutefois que seules les équipes motorisées par Renault étaient touchées par des problèmes récurant de débitmètre.

Du rapport d'enquête, ressortent les points suivant, est en mesure de préciser ToileF1 :

* Les connecteurs de tuyau d'alimentation en carburant ne sont plus originaux sur la RBR, car de plus gros diamètre.
* Les tuyaux d'alimentation en carburant sont eux aussi plus gros en diamètre que ceux préconisés.
* Un troisième perçage sur le débitmètre a été opéré sur au moins une des voitures concernées.

En d'autres mots, Renault a participé à la modification du système RBR pour alimenter l'unité de puissance 2014 comme souhaité. La FIA a donc communiqué aux écuries les points suivants :

* A partir du Grand Prix d'Espagne, aucune modification ne sera tolérée sur le débitmètre fournit par Gill Sensors. Celui-ci devra rester intègre, tout comme ses connecteurs.

* Si des problèmes venaient à nouveau se poser, ce sera l'essence fournie par TOTAL aux écuries Red Bull Racing – Toro Rosso – Caterham – Lotus qui sera passée à la loupe.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités