Un commissaire de la FIA dément toute conspiration contre McLaren

Surinder Thathi, l'un des trois commissaires à avoir infligée la pénalité de 25 secondes à Lewis Hamilton, a démenti pour conspiration contre l'écurie McLaren

Surinder Thathi, l'un des trois commissaires à avoir infligée la pénalité de 25 secondes à Lewis Hamilton, a démenti pour conspiration contre l'écurie McLaren.

Après avoir court-circuité la chicane et repris immédiatement la lutte qui l'opposait à Kimi Räikkönen, le pilote britannique a appris qu'une investigation était ouverte à son encontre. Cela a finalement débouché sur une sanction qui a fait passer Hamilton de la première à la troisième marche du podium.

Suite à cette décision des commissaires, la controverse a débuté et de nombreux supporters, ainsi qu'une partie des médias, n'ont pas hésité à parler d'une fronde anti-McLaren.

"Il n'y a aucune conspiration contre personne, y compris McLaren. Nous agissons de manière professionnelle et en respectant les règles de la FIA. Hamilton a pris un raccourci en traversant le virage plutôt que de prendre la piste," a confié Thathi à l'agence de presse Reuters.

"Nous avions un choix à faire entre donner une pénalité de temps ou une pénalité de dix places sur la grille du prochain Grand Prix. Nous avons opté pour la première solution et nous avons infligé une pénalité de vingt-cinq secondes."

"Je sais que je suis désormais quelqu'un de très impopulaire au Royaume-Uni, mais je fais mon travail et je sais que j'agis de manière professionnelle," a conclu le kenyan.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Kimi Räikkönen , Lewis Hamilton
Type d'article Actualités