Un plateau à 18 monoplaces en 2015 n'inquiète pas Todt

Depuis quelques semaines, Jean Todt semble plus que jamais décidé à reprendre sa bataille pour une réduction des coûts en Formule 1

Depuis quelques semaines, Jean Todt semble plus que jamais décidé à reprendre sa bataille pour une réduction des coûts en Formule 1. Après avoir annoncé son intention de présenter de nouveau une proposition de plafonnement des budgets aux équipes, puis avoir pointé du doigt la nécessité de faire baisser le coût des moteurs, le Président de la FIA entend transformer ses paroles en actes.

Le sort de l'écurie Marussia semblant scellé, et celui de Caterham paraissant toujours très incertain, le plateau 2015 de la F1 pourrait n'être constitué que de 18 monoplaces. Mais Todt ne voit pas cette situation comme un drame, et estime qu'il est nécessaire de travailler pour attirer de nouvelles équipes. Un souhait qui passe bien entendu par la réduction des coûts.

"Nous aurons une nouvelle équipe en 2016 [Haas]. Alors dans le pire des cas nous aurons 18 voitures en 2015 et 20 en 2016", a rappelé Todt à Speed Week. "Nous pourrions aussi faire une nouvelle offre pour attirer une ou plusieurs équipes supplémentaires. Mais pour que cela réussisse, les coûts doivent être réduits."

Todt estime que la disparition de certaines équipes est une donnée qui fait tout simplement "partie du sport". "Evidemment je ne suis pas heureux au sujet de ce qui est arrivé à Caterham et Marussia. Mais de telles choses se sont toujours produites", a-t-il insisté.

Ce point de vue est partagé par Toto Wolff, directeur de l'écurie Mercedes, qui appuie sur l'importance des équipes historiques. "[Les équipes] vont et viennent", confirme-t-il. "Je crois qu'il y a un groupe de base qui est très important, et ce groupe est là pour toujours. C'est important de s'en souvenir."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Toto Wolff , Jean Todt
Type d'article Actualités