Utiliser le DRS sous drapeau jaune est légal

Après la plainte déposée par Webber et Red Bull à l’encontre de Schumacher pour utilisation du DRS sous drapeaux jaunes, les commissaires de piste ont analysé les données d’après-course, et ont finalement décidé de ne pas pénaliser le septuple...

Après la plainte déposée par Webber et Red Bull à l’encontre de Schumacher pour utilisation du DRS sous drapeaux jaunes, les commissaires de piste ont analysé les données d’après-course, et ont finalement décidé de ne pas pénaliser le septuple champion du monde.

Le directeur de course Charlie Whiting approuve la décision des commissaires.

Ce n’est pas une question de DRS. Il n’y pas de règle stipulant que le DRS doit être ouvert ou fermé dans une zone de drapeaux jaunes”, éclaircit Whiting. “L’élément prépondérant est de savoir si le pilote a ralenti de façon significative ou non. Et par rapport au tour précédent les drapeaux jaunes, Schumacher avait effectivement ralenti”.

Les commissaires ont toutefois noté que Schumacher avait effectivement utilisé son DRS sous drapeau jaune. Schumacher était malgré tout plus lent dans la zone des drapeaux jaunes que Mark Webber, ce qui explique que son premier podium depuis son retour en F1 lui est bien resté dans les mains.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries F3000
Pilotes Mark Webber
Type d'article Actualités