Alonso : De l'extérieur, on exagère les relations entre coéquipiers

Champion du Monde avec Renault en 2005 et 2006, Fernando Alonso court depuis après un troisième titre mondial en Formule 1

Champion du Monde avec Renault en 2005 et 2006, Fernando Alonso court depuis après un troisième titre mondial en Formule 1. Une couronne qu'il n'est pas parvenu à décrocher avec McLaren, ni avec Ferrari, qu'il a rejoint pour justement atteindre cet objectif en 2010.

Trois fois deuxième derrière Sebastian Vettel lors des quatre dernières saisons, le pilote espagnol relativise néanmoins, conscient d'avoir déjà accompli une très belle carrière. Mais lorsque la compétition est là, la soif de succès est inaltérable.

"Je n'ai jamais pensé que je deviendrai pilote de Formule 1, je n'ai jamais pensé que je gagnerai un Grand Prix et que je pourrais gagner deux championnats", a-t-il confié lors d'une interview accordée à CNN. "Je suis extrêmement fier et extrêmement heureux de ma carrière. Si vous me le demandez maintenant, alors que je suis au milieu de la compétition, j'ai faim de victoires, faim de succès et je vous dirai que deux championnats ce n'est pas assez."

Durant cet entretien, Alonso en a profité pour revenir sur sa collaboration avec Kimi Räikkönen depuis que le Finlandais est revenu chez Ferrari. Il décrit cette relation de travail comme tout à fait normale et sereine, estimant qu'il y a beaucoup de fantasmes autour d'elle.

"Je pense qu'il est très talentueux, c'est une aide immense et une grosse motivation pour moi d'abord, et pour l'équipe aussi car ils savent qu'ils doivent fournir une bonne voiture. De l'extérieur, je pense que l'on exagère la manière dont se passent les relations entre coéquipiers."

"C'est vrai que vous devez battre votre coéquipier pour avoir une meilleure réputation ou pour avoir un meilleur résultat. Mais croyez-moi, lorsque l'on est en réunion ou dans un débriefing après une course, il faut voir l'ambiance dans l'équipe. Il n'y a aucun problème, il n'y a que des bonnes choses, des choses positives... Des commentaires qui aident de la part de l'autre pilote. Il y a une énorme communication et un gros travail d'équipe en dépit de ce que l'on peut lire ou voir de l'extérieur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités