Alonso encouragé par le rythme de Ferrari à Austin

Fernando Alonso s'est réjoui de sa journée de vendredi après avoir bouclé celle-ci en troisième position de la feuille des temps, plus d'une seconde pleine derrière les Mercedes, qui se sont tenues en 0'003s dans l'après-midi

Fernando Alonso s'est réjoui de sa journée de vendredi après avoir bouclé celle-ci en troisième position de la feuille des temps, plus d'une seconde pleine derrière les Mercedes, qui se sont tenues en 0'003s dans l'après-midi. Habitué aux positions hautes le vendredi, l'Espagnol chute cependant traditionnellement dans la hiérarchie au fil du weekend, mais conserve cette fois des raisons de rester optimiste.

Après avoir bien travaillé sur les réglages de base en EL1, Alonso a pu constater les problèmes divers rencontrés par de nombreux rivaux, à commencer par Red Bull. Le programme de préparation team Champion du Monde a été fortement altéré par la stratégie alternative menée sur l'auto de Vettel –qui prendra le départ de la pitlane- et les problèmes techniques rencontrés par Daniel Ricciardo. Reste que McLaren semble disposer d'un bon rythme, particulièrement avec le pneu medium.

Par ailleurs, le vent a rendu la trouvaille d'un équilibre correct difficile pour tous en EL2, et l'utilisation des pneus tendres Pirelli s'est vite avérée délicate, la dégradation étant importante dans les exigeants enchainements rapides du tracé texan.

De quoi se satisfaire, quoi qu'il en soit, pour Alonso, qui se verrait bien demeurer "Best of the Rest" pour une fois au-delà des Essais Libres.

"Nous avons fait de bons essais, aidés en cela par les conditions de piste, qui étaient clairement différentes des années précédentes", commente le Double Champion du Monde. "Il est possible que les courses qui se sont tenues ici il y a quelques semaines aient favorisé le nettoyage de la piste, et en ce qui concerne l'adhérence, nous n'avons pas rencontré trop de problèmes".

"Lors de la seconde séance, la situation étaient légèrement plus mauvaise en raison d'un fort vent, mais c'était attendu ce weekend, et ça n'a pas trop affecté notre travail. Le mélange [pneumatique] tendre semble durer moins que prévu, mais nous sommes conscients d'à quel point la performance des pneus peut changer lorsque la piste évolue. La course aura certainement l'air différente des éditions précédentes, car la probabilité de deux arrêts ouvre de nouvelles possibilités stratégiques".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Daniel Ricciardo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités