Alonso heureux d'avoir révélé l'affaire d'espionnage en 2007

La saison 2007 de Formule 1 avait été fortement marquée par l'affaire d'espionnage opposant les deux écuries en lutte pour le titre, Ferrari et McLaren

La saison 2007 de Formule 1 avait été fortement marquée par l'affaire d'espionnage opposant les deux écuries en lutte pour le titre, Ferrari et McLaren.

Reconnue coupable de posséder des données techniques de la marque au cheval cabré, McLaren avait perdu tous ses points au championnat des constructeurs et avait dû s'acquitter d'une amende jamais vu auparavant s'élevant à 100 millions de dollars.

Plus tard, on sut que Fernando Alonso, alors pilote de l'écurie de Woking, avait aidé la Fédération Internationale de l'Automobile à découvrir cette affaire en lui transmettant des mails qu'il avait notamment échangés avec le pilote d'essai Pedro De La Rosa.

Aujourd'hui, l'Espagnol est revenu sur cet épisode à l'occasion d'une interview accordée au quotidien britannique The Guardian et il se dit très heureux d'avoir apporté son aide à la FIA.

"Avec l'histoire d'espionnage, j'étais au mauvais endroit au mauvais moment. Mais j'étais très heureux d'aider la FIA à tout découvrir."

Depuis cette année-là, beaucoup d'eau a coulé sous les ponts. Alonso, accusant McLaren de favoriser son coéquipier Lewis Hamilton, a rompu son contrat avec l'équipe britannique pour retrouver Renault en 2008 et 2009.

En 2010, alors qu'il aborde la saison aux couleurs de Ferrari, le champion du monde en titre Jenson Button s'apprête à faire équipe avec Lewis Hamilton, lui aussi champion du monde, chez McLaren.

Et bien que certains observateurs craignent de voir le champion du monde 2008 favorisé par son équipe aux dépens de Button, Alonso pense que McLaren a tiré beaucoup de leçons de la saison 2007 et espère que l'ancien pilote Brawn GP ne connaîtra pas les mêmes problèmes que lui.

"Nous verrons. Évidemment, je ne sais pas comment est McLaren maintenant mais s'il était arrivé à mon époque, ça aurait été sûrement très dur pour lui. Mais espérons que ce soit mieux pour Jenson maintenant car j'ai beaucoup appris de cette saison et McLaren également."

"À cette époque, McLaren et Ferrari se battaient l'une contre l'autre et c'était très serré. Au final, je pense que nous avions la meilleure voiture mais nous avons fini deuxième et troisième. Malheureusement, nous avons fait quelque chose de mal," conclut le pilote Ferrari.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Jenson Button , Fernando Alonso , Lewis Hamilton
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités