Alonso, invaincu à Hockenheim depuis 2010

Des quatre pilotes allemands rêvant de s’imposer devant leur public, à Hockenheim, Nico Rosberg, leader du Championnat du Monde, est sans aucun doute le mieux placé

Des quatre pilotes allemands rêvant de s’imposer devant leur public, à Hockenheim, Nico Rosberg, leader du Championnat du Monde, est sans aucun doute le mieux placé. Et si les quatre saisons précédentes ont été placées sous le signe de la domination de Sebastian Vettel avec Red Bull, le tracé d’Hockenheim s’est refusé au précoce Champion lors des deux dernières fois que le GP s’y est tenu.

Le responsable des désillusions de Vettel se nomme Fernando Alonso. En pole position et vainqueur de la dernière manche en date disputée sur ce tracé, en 2012, l’Espagnol a également signé la victoire 2010. Avant cela, celui qui se sent décidemment à l’aise sur ce circuit avait déjà signé un succès avec Renault sur les terres de son rival Schumacher, en 2005.

Alonso über alles !

Si l’on pousse les statistiques plus loin, le palmarès d’Alonso à Hockenheim est particulièrement intéressant : l’Espagnol n’a en effet passé la ligne d’arrivée en dehors du Top 10 qu’en une occasion. On rappellera par ailleurs que sa course 2001, pour sa première saison en F1 avec la petite équipe Minardi, avait été récompensée par la dixième place en dépit d’une 21ème place sur la grille !

Il ne faut pour autant s’attendre à ce qu’Alonso puisse conserver sa place bien chaude en haut du podium cette année : si quelques risques de pluie sèment le doute sur la course de dimanche, Ferrari a encore beaucoup de travail pour se hisser au sommet de la hiérarchie, et nombreux sont les autres teams, comme Red Bull ou Williams, à se montrer comme de solides prétendants aux lauriers de la troisième marche du podium, seule position envisageable à la régulière derrière les intouchables Mercedes.

Mais une chose est sûre pour les fans de l’Espagnol, motivés par sa remontée de la P16 à la P6 à Silverstone : s’il y a bien un tracé où un surclassement de sa F14-T est possible, c’est bien à Hockenheim… « Les deux dernières fois qu’il y a eu une course à Hockenheim, deux victoires ! », rappelle Alonso dans un clin d’œil sur Twitter. « Ce weekend devrait être un peu plus difficile, mais j’ai quand même un bon feeling ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Nico Rosberg , Sebastian Vettel
Équipes Williams , Ferrari
Type d'article Actualités