Alonso n'attend pas de miracle pour Bahreïn

En dépit de sa troisième place au classement du Championnat du Monde, Fernando Alonso ne s'attend pas à pouvoir jouer la gagne le week-end prochain sur le tracé de Sakhir

En dépit de sa troisième place au classement du Championnat du Monde, Fernando Alonso ne s'attend pas à pouvoir jouer la gagne le week-end prochain sur le tracé de Sakhir. En mal de performance avec la F14 T, l'Espagnol s'attend à souffrir sur un circuit qui devrait faire la part belle aux moteurs Mercedes avec de grosses vitesses de pointes.

"Les caractéristiques du circuit sont un peu différentes", rappelle le pilote Ferrari. "Avec de longues lignes droites, nous allons probablement voir une voiture avec une très bonne vitesse de pointe être compétitive. Ce sera de nouveau difficile, mais nous avons toujours réussi à être dans le top 5. Pour le moment, avec notre niveau de performance, cela nous donne de bons points."

Quatrième à Sepang la semaine dernière, le double Champion du Monde estime que l'écart était déjà moins important avec Mercedes que lors du premier Grand Prix. Mais le fossé reste encore bien trop grand. Avec deux épreuves en une semaine, la monoplace n'aura que très peu évolué pour espérer le combler.

"Nous étions un peu plus rapides qu'à Melbourne. C'est vrai que nous avons terminé à 35 secondes de Rosberg à Melbourne, mais nous avons eu la voiture de sécurité. Sans la voiture de sécurité peut-être que nous aurions terminé une minute derrière Mercedes. Maintenant, nous sommes à 35 secondes, ce qui n'est pas encore bon et nous devons faire mieux."

"A Bahreïn, malheureusement, je ne vois pas de changements magiques à faire, car c'est seulement cinq jours plus tard, mais personne n'abandonne dans l'équipe. Nous savons ce que nous avons à faire, nous avons le potentiel, nous avons des gens talentueux et nous avons les ressources."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités