Alonso n'est pas surpris par son rythme en course

Avec cette sixième position à l’arrivée du Grand Prix d’Espagne, Fernando Alonso décroche huit points qui lui permettent de conserver sa troisième place au classement des pilotes, juste derrière les deux Mercedes AMG

Avec cette sixième position à l’arrivée du Grand Prix d’Espagne, Fernando Alonso décroche huit points qui lui permettent de conserver sa troisième place au classement des pilotes, juste derrière les deux Mercedes AMG. Pourtant, le Taureau des Asturies sait que le rythme actuel de sa F14 T ne lui permettra pas de conserver un tel rang bien longtemps…

Ce dimanche, le pilote Ferrari n’a jamais été en mesure d’aller se frotter aux monoplaces évoluant aux avant-postes, son Grand Prix national se résumant en une lutte avec son coéquipier Kimi Räikkönen de laquelle il est sorti vainqueur. "C'était dur, ce qui n'est pas une surprise. Il n'y avait pas assez d'adhérence, je n'avais pas assez confiance en l'équilibre de la voiture. Nous avons gagné quelques places au premier virage mais après nous étions dans le trafic", racontait-il à l’issue de la course.

Sa stratégie à trois passages par les stands ne l’a pas non plus avantagé, mais selon lui, le vrai problème vient du développement de la monoplace. "Nous étions sur une stratégie différente, je me suis arrêté une fois de plus. Je pense que nous sommes toujours dans une position similaire, nous sommes actuellement derrière les leaders avec ou sans safety car. Nous devons élever notre niveau de jeu", terminait-il, conscient que les prochaines courses seront décisives pour ses chances de jouer le championnat en fin de saison.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités