Alonso ouvert à toute proposition pour améliorer le spectacle

Depuis le début de la saison, Luca di Montezemolo a fait de l’avenir de la Formule 1 son cheval de bataille

Depuis le début de la saison, Luca di Montezemolo a fait de l’avenir de la Formule 1 son cheval de bataille. Le Président de Ferrari joue la carte du manque de spectacle, après avoir longuement polémiqué sur le faible son des nouveaux moteurs V6 turbo. Dernièrement, il a d’ailleurs écrit à Bernie Ecclestone pour le presser de réfléchir à de nouvelles mesures pour améliorer le spectacle en F1.

Interrogé sur ce même sujet, Fernando Alonso partage le même avis que son patron. De son point de vue, le manque de spectacle a parfois été réel cette année, même s’il y voit avant tout pour raison la domination de Mercedes.

« Je pense que le Président a raison, que le spectacle que nous proposons cette année n’est pas suffisant lors de certaines courses », a confirmé l’Espagnol. « Aussi, quand une équipe domine autant que Mercedes, les spectateurs préféreraient probablement plus d’action. Ils ont aimé le Grand Prix du Canada et tout le monde a semblé apprécier. Nous allons essayer de fournir un meilleur spectacle lors des prochaines courses, et si les équipes ou les fans, ou qui que ce soit, ont des idées, elles seront les bienvenues pour améliorer le spectacle. »

S’inspirer de l’évolution du MotoGP ?

Au registre des idées, Alonso a plutôt surpris en évoquant la possibilité de s’inspirer du MotoGP afin d’aider les équipes les plus petites dans le peloton. « Les pneus sont importants. Nous pourrions aider les petites équipes comme en MotoGP et leur donner un pneu différent ou davantage d’essence en course. On peut peut-être prendre des idées dans d’autres sports », a-t-il lancé.

Il a également évoqué l’absence du KERS tel qu’il était utilisé jusqu’à la saison passée. Les motorisations hybrides délivrent toujours de la puissance électrique supplémentaire sur un tour, mais le pilote ne peut plus en faire usage à sa guise. « Pour moi, le KERS devrait être de retour sur nos voitures. Nous avons la récupération électrique, mais nous n’avons pas d’utilisation de celle-ci en « extra » pour nous aider à dépasser. Désormais, nous utilisons tous la même énergie aux mêmes endroits, donc c’est impossible de dépasser », assure Alonso.

Néanmoins, le double Champion du Monde sait que toute proposition restera avant tout liée à la question de la réduction des coûts. « Les coûts sont la chose la plus importante. Toutes les idées que l’on a sont étroitement liées aux coûts et ce n’est pas quelque chose de facile. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Luca di Montezemolo , Bernie Ecclestone
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités