Alonso - "Pas de place pour l'erreur à Montréal"

A Barcelone, Alonso tempérait immédiatement les ardeurs de ses fans en annonçant un weekend de Grand Prix difficile et loin des leaders en termes de rythme

A Barcelone, Alonso tempérait immédiatement les ardeurs de ses fans en annonçant un weekend de Grand Prix difficile et loin des leaders en termes de rythme. A Monaco, l’Espagnol s’était présenté plus optimiste, sachant que les imperfections de sa monoplace pouvaient en partie être gommées par la nature du tracé et les nombreux rebondissements alimentant régulièrement la manche du Rocher. Cette fois, Alonso se garde bien de faire des prévisions concernant la performance envisagée par son équipe.

C’est en capitalisant sur l’espoir apparu avec la 4ème place à Monaco que le pilote Ferrari se présente maintenant au Canada. Second l’an dernier, Alonso est monté à seulement deux reprises sur le podium de l’Ile Notre-Dame depuis son arrivée chez Ferrari. Le team a bien travaillé depuis Monaco, mais Alonso sait que c’est le cas de tout le monde.

« Nous avons fait progresser la voiture d’un point de vue aérodynamique », explique le Double Champion du Monde. « Du côté du simulateur, nous avons fait beaucoup de travail de réglages, avec pour but d’arriver au Canada avec une meilleure voiture. On ne peut faire de prévisions car nos progrès doivent être mis en relation avec ce qui a été amené par nos rivaux. Il nous faut en faire autant qu’eux, puis trouver un plus ».

Alonso apprécie le tracé Gilles Villeneuve et l’ambiance qui y règne. Le pilotage y est intéressant pour les pilotes, qui aiment aborder les vibreurs et apprécient la proximité des barrières par rapport à la piste.

« Il n’a que six ou sept virages, mais chacun a quelque chose de spécial. Ils ont un élément de danger et bien les aborder vous fait gagner beaucoup de temps. Il n’y a clairement pas de place pour l’erreur, comme les murs sont très, très proches. On peut sentir que la ville de Montréal a beaucoup de passion pour la course et tout le monde s’implique d’une façon ou d’une autre. J’ai gagné ici, ce qui me donne clairement de bons souvenirs ; et je me souviens aussi d’un gros orage, il y a une paire d’année, ayant interrompu la course pendant des heures, tandis que nous attendions sur la grille ! Il y a eu des hauts et des bas en termes de résultats, et j’espère que cette année sera bonne ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Gilles Villeneuve
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités