Alonso préfère les trophées au respect

Au milieu de la domination des blocs Mercedes, Fernando Alonso a su tirer son épingle du jeu en Autriche

Au milieu de la domination des blocs Mercedes, Fernando Alonso a su tirer son épingle du jeu en Autriche. Cinquième sous le drapeau à damier, il était le « premier des autres » derrière Mercedes et Williams. L’Espagnol a également parcouru ses premiers tours en tête cette saison à la faveur d’une stratégie décalée.

Mais le double Champion du Monde ne s’attarde pas sur ces chiffres, qui restent bien loin de ses ambitions personnelles. Certes, il met sous l’éteignoir un Kimi Räikkönen de plus en plus anonyme depuis le début de la saison chez Ferrari. Les louanges sont toujours les mêmes et vantent ses qualités qui lui permettent de tirer davantage de sa monoplace que ce qu’elle devrait lui permettre. Lui préférerait décrocher des victoires…

« Il y a toujours une satisfaction à ce que tout le monde croit que vous êtes à votre meilleur niveau », reconnait-il auprès de la BBC. « Il y a le respect des autres pilotes, des patrons d’équipes et des fans pour le travail que l’on fait. Mais je préfère ne pas avoir le respect et gagner davantage de trophées. »

« En un an, beaucoup de choses peuvent arriver »

Troisième du championnat constructeurs, la Scuderia est sous la menace de Force India et Williams. Néanmoins, les progrès sont réels même si Alonso avoue qu’il est difficile de pouvoir les évaluer compte tenu du rythme de développement important de toutes les équipes.

« Nous avons fait certains progrès sur la voiture. C’est difficile de juger ce que font les autres à chaque course et à quel point ils améliorent aussi », explique-t-il. « Nous devons juste mieux travailler que les autres pour réduire l’écart avec Mercedes, pour le moment ils sont le point de référence. Toutes les autres équipes ont des hauts et des bas, nous y compris, et j’espère que nous avons les ressources technologiques et humaines pour faire des progrès supplémentaires par rapport aux autres. »

Alors qu’il juge « impossible » de rattraper Mercedes au championnat et que le titre n’est déjà plus qu’un lointain souvenir pour cette saison, Alonso affirme que sa soif d’aller chercher une troisième couronne avec Ferrari est intacte pour l’année prochaine.

« En un an, beaucoup de choses peuvent arriver. Je m’attends à ce que 2015 soit de nouveau un grand pas en avant pour tout le monde, y compris Mercedes. Nous serons tous meilleurs et les équipes qui partent d’une moins bonne base ont plus de marge pour progresser, et nous serons plus proches du niveau de Mercedes. C’est notre espoir et notre intention. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités