Alonso - Quatrième, une position qui flatte le niveau de Ferrari

Fernando Alonso s’estime heureux de partir de la quatrième place sur la grille de départ en Autriche, et a une nouvelle fois rappelé que le travail ininterrompu de Maranello porte progressivement ses fruits

Fernando Alonso s’estime heureux de partir de la quatrième place sur la grille de départ en Autriche, et a une nouvelle fois rappelé que le travail ininterrompu de Maranello porte progressivement ses fruits. Un constat que l’on ne fait pas forcément depuis le début du weekend si l’on se contente de lire les feuilles de temps ramenées par Kimi Räikkönen, distancé à une demi-seconde de l’Espagnol en qualifications, et régulièrement derrière depuis le début du weekend.

Reste qu’Alonso ne s’emballe pas avec cette meilleure qualification de la F14-T cette saison, et sait que le fait d’avoir les deux Red Bull et l’une des Mercedes derrière lui ne reflète pas forcément la réelle hiérarchie du plateau actuel.

« Ce n’étaient clairement pas des qualifications normales. Nous avons probablement tiré parti de cela, car ce n’est pas normal d’avoir Hamilton derrière nous, par exemple », concède le pilote Ferrari avec réalisme. « Mais nous devons être fiers de cette position. Les nouvelles pièces apportent clairement plus de potentiel à la voiture. Mais quelle qu’en soit la raison -le tracé ou la piste, ou autre chose-, ça n’a jamais bien marché pour nous et nous n’avons pas eu de bonnes courses ».

La quatrième place de la grille représente une surprise d’autant plus agréable qu’en Essais Libres 3, Alonso lui-même n'osait pas rêver d'une telle position.

« Nous étions 1.1s derrière Mercedes dans la matinée et nous en avons maintenant une à un dixième devant, et une derrière nous. Je ne pense donc pas que tout le monde soit à son plein potentiel, car les conditions étaient un petit peu piégeuses ».

« Je m’attends à ce que Ricciardo et Vettel à être solides en course », ajoute-t-il, conscient du fait que Vettel dispose maintenant de deux trains de supertendres neufs de plus que lui. « Il sera difficile de rester quatrième ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités