Alonso rend un hommage très appuyé à son ami Domenicali

Troisième du Grand Prix de Chine, Fernando Alonso a pu se réjouir d’avoir devancé toutes les équipes, à l’exception de Mercedes-Benz

Troisième du Grand Prix de Chine, Fernando Alonso a pu se réjouir d’avoir devancé toutes les équipes, à l’exception de Mercedes-Benz. L’Espagnol, pour qui Stefano Domenicali, ex-Directeur d’Equipe, était un ami et un professionnel respecté, a tenu à dédier son podium chinois à celui qui a été remplacé à compter de ce weekend par Marco Mattiacci.

« Après un début de saison difficile, ce podium est un boost pour la confiance de toute l’équipe, apportant une motivation supplémentaire pour tous ceux qui ont donné le meilleur pour réduire l’écart avec les avant-postes », félicite le Double Champion du Monde, qui sait néanmoins que la Scuderia a encore du pain sur la planche pour pouvoir empêcher Mercedes de faire main basse sur les épreuves européennes.

« Je pense que ce podium devrait être dédié à Stefano, comme tout ce que nous faisons depuis juillet est le résultat de ses efforts. Nous avons clairement fait un pas en avant, car comparativement à il y a deux courses, nous avons en partie réduit l’écart sur les leaders, tout en étant bien conscients du fait qu’il reste un long chemin à parcourir et qu’il nous faut garder les pieds sur terre ».

Comme Kimi Räikkönen, Alonso a regretté le départ de Domenicali, et n’a pas été avare en louanges pour celui avec qui il a passé l’ensemble de ses années Ferrari. C'est au-delà de la piste que les deux hommes entretenaient, et entretiennent toujours leur relation.



« Je pense que Stefano était un grand homme. C’est un de mes amis proches, pas seulement sur le circuit. Nous allons skier ensemble tous les mois de janvier, en Italie, en montagne. Nous avons toujours une relation proche. Nous avons parlé toute la semaine. Je pense que cela va continuer, car nous nous connaissons depuis des années et nous avons travaillé de façon très proche ces deux dernières années. C’est donc important de séparer le travail de l’amitié.

Alonso rappelle que le bilan de l'Italien, s'il manque cruellement de titres mondiaux, reste extrêmement positif à ses yeux pour les bases posées dans le team.

En tant que directeur d’équipe, je pense qu’il a pris les bonnes décisions, qu’il a fait de bonnes choses. Bien entendu, nous avons manqué des opportunités en 2010 et 2012. Ils ont manqué une opportunité en 2008 avec Felipe. Sinon, il pourrait probablement avoir trois championnats dans la poche. Je pense qu’il a amené Pat Fry, James Allison, Räikkönen ; je pense que toutes les choses qu’on lui a demandé, il les a données. Probablement qu’en sport, les résultats sont plus importants et que la pression chez Ferrari est assez forte ; alors il a pris sa décision, que nous respectons, et nous allons essayer d’aller de l’avant dans une direction différente. Je suis heureux de mon temps passé avec lui ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités