Alonso salue le parcours de Montezemolo

Après avoir parlé de ses sentiments concernant l'accident de Jules Bianchi, qui fait partie de la famille Ferrari, puis de ses premières impressions sur le tracé russe de Sotchi, Fernando Alonso a donné un avis relativement tranché sur la...

Après avoir parlé de ses sentiments concernant l'accident de Jules Bianchi, qui fait partie de la famille Ferrari, puis de ses premières impressions sur le tracé russe de Sotchi, Fernando Alonso a donné un avis relativement tranché sur la nécessité, selon lui, de tester la solution des

baquets fermés

en Formule 1.

Une fois tous ces sujets pesants passés, la conférence de presse a évolué autour de différentes thématiques, et les pilotes ont tenté, tant bien que mal, d'évoquer la préparation sur le tracé russe, qui fait son entrée au calendrier.

"Nous devons courir et trouver le rythme", a ainsi modestement commenté Alonso. "La voiture devient de plus en plus compétitive depuis quelques évènements. On a manqué des opportunités, mais on va pousser sur les derniers évènements".

"Actuellement, l'équipe est en état de choc avec Jules, et nous sommes tous inquiets pour lui. C'est le moment d'être unis et de délivrer un bon résultat. On lui montrera un grand respect et on fera tout ce qu'on peut".

La manche russe marque le dernier Grand Prix lors duquel Luca di Montezemolo est officiellement président de Ferrari, avant la montée au créneau de

Sergio Marchionne

, PDG du groupe FIAT.

"Je pense que le Président Montezemolo a connu beaucoup de succès avec Ferrari en piste, et en dehors, au niveau industriel. Il a fait beaucoup pour Ferrari, et j'ai beaucoup de respect pour sa carrière. J'ai une relation très proche avec lui, et je lui souhaite le meilleur pour le futur", a commenté l'Espagnol.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso , Luca di Montezemolo , Jules Bianchi
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités