Alonso : Toute l'équipe doit être derrière Mattiacci

Le début de semaine avant de rejoindre Shanghai a été mouvementé pour la Scuderia Ferrari, avec un changement à la tête de l'équipe

Le début de semaine avant de rejoindre Shanghai a été mouvementé pour la Scuderia Ferrari, avec un changement à la tête de l'équipe. La démission de Stefano Domenicali a retenti comme l'ultime signal d'alarme dans un début de saison qui est loin, bien trop loin des espérances et du standing de l'équipe de Maranello.

Pour Fernando Alonso, il n'est pour le moment certainement pas question de parler de lutte pour le titre ou pour la victoire. Mais le pilote espagnol est conscient que le temps presse, alors que ni lui ni son coéquipier Kimi Räikkönen ne sont encore montés sur le podium en trois courses.

"Nous sommes là pour améliorer un peu la situation, être un peu plus compétitifs, plus que ce que nous avons montré lors des trois premières courses. Nous sommes ici pour nous battre", a prévenu le double Champion du Monde. "Je pense que nous devons être honnêtes quant à notre situation. Ce n'est pas là que nous voulions être. Je pense qu'il y a une grande marge de progression. Nous devons devenir meilleurs dans tous les domaines avec la voiture."

Toujours est-il que l'heure est encore à la limitation des dégâts par rapport à la concurrence, avant de franchir peut-être un premier pas lors du retour en Europe au début du mois de mai, et attendre les jours meilleurs d'une deuxième partie de saison qu'Alonso espère fructueuse.

"Il y a un long chemin à parcourir, le championnat est très long et nous savons que durant la première partie nous ne serons probablement pas aussi compétitifs que Mercedes ou quelques équipes qui sont actuellement devant. Mais comme je l'ai dit, nous devons maximiser ce que nous avons entre les mains, essayer de marquer autant de points que possible et j'espère que nous pourrons être très compétitifs plus tard dans la saison."

Désormais, c'est Marco Mattiacci qui présidera aux destinées de l'écurie Ferrari en Formule 1. Un nouvel arrivant qui n'a pas d'expérience de la discipline mais qui sera là avant tout pour gérer les hommes.

"Je pense que nous devons lui donner du temps et essayer de voir comment il s'intègre", souligne Alonso. "C'est trop tôt pour dire si ce sera une très bonne chose ou une très mauvaise. Je pense que nous devons faire en sorte que tout soit prêt, que toute l'équipe soit derrière lui pour essayer de l'aider à s'intégrer aussi vite que possible. Nous espérons vraiment que ce sera une gestion avec succès pour l'équipe et tout le monde est impatient."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités