Alonso : Un rythme de développement normal ne suffira pas

De retour sur le podium, son premier décroché cette saison, Fernando Alonso a démontré en Chine que Ferrari avait encore le potentiel pour réagir et refaire peu à peu son retard sur la concurrence

De retour sur le podium, son premier décroché cette saison, Fernando Alonso a démontré en Chine que Ferrari avait encore le potentiel pour réagir et refaire peu à peu son retard sur la concurrence. Pour y parvenir, le pilote espagnol insiste sur la nécessité de faire progresser la F14 T dans tous les domaines.

Alonso explique ainsi que la monoplace de Maranello n’a pas un talon d’Achille en particulier, mais que le travail de l’équipe doit se concentrer sur plusieurs secteurs différents afin d’en améliorer les performances.

« La voiture a manqué de performances dans plusieurs domaines, ce n’était pas un seul problème », confiait Alonso à Shanghai. « Nous devons être plus efficaces, avoir une meilleure aérodynamique, une meilleure motricité, une meilleure puissance. Nous avons manqué de beaucoup de performance lors des premières courses. »

Pour le double Champion du Monde, le pas en avant concrétisé par sa troisième place est donc davantage le fruit de « quelques petites étapes par-ci par-là ». Il évoque notamment « une puissance mieux délivrée, une meilleure programmation logicielle, des choses remises en place, ce qui a donné un peu plus d’efficacité aérodynamique et un peu plus de puissance. »

Mais si la F14 T semble donc disposer d’une belle marge de progression, Alonso souligne que le retard pris en début de saison et le rythme de développement soutenu qui sera imposé par la concurrence vont contraindre la Scuderia à redoubler de travail pour progresser plus vite que les autres. Un raisonnement purement mathématique mais qui se veut logique.

« Nous avons une plus grosse marge [de progression] car nous avons commencé avec une performance moindre, mais nous ne pouvons pas trop rêver car les autres ne vont pas regarder la TV d’ici Barcelone », prévient Alonso. « Les autres équipes vont trouver quelques dixièmes d’ici Barcelone. Nous devons trouver quelques dixièmes aussi, mais également quelque chose d’autre si nous voulons rattraper le retard. C’est le défi auquel nous faisons face. Nous ne devons pas simplement développer la voiture à un rythme normal, nous devons faire cela mais y ajouter quelque chose de supplémentaire. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités