Bien que sixième, tout va de travers pour Räikkönen

Sixième des qualifications mais à cinq dixièmes de Fernando Alonso, Kimi Räikkönen était loin d’être satisfait à l’heure du bilan ce samedi après-midi

Sixième des qualifications mais à cinq dixièmes de Fernando Alonso, Kimi Räikkönen était loin d’être satisfait à l’heure du bilan ce samedi après-midi. Si ce résultat n’est sans doute pas aussi décevant sur la papier, le Finlandais est toujours aux prises avec une monoplace dans laquelle il ne se sent pas à l’aise, et il le dit.

« Je ne suis pas satisfait de ces qualifications, parce que même si nous avons travaillé dur sur le setup, en faisant plusieurs changements, mes sensations avec la voiture ne se sont pas améliorées », regrette-t-il. « Depuis jeudi, j’ai dû me battre pour trouver la meilleure solution et le temps perdu en EL2 ne m’a certainement pas aidé. »

Les motifs de déception sont nombreux pour Iceman, qui fait contre mauvaise fortune bon cœur, prenant son mal en patience.

« En plus de ça, nous ne sommes pas capables de faire fonctionner les pneus correctement ici et dans cette situation, ce n’est pas facile de tout mettre ensemble pour faire un bon tour. Particulièrement sur un circuit où vous n’avez pas de seconde chance. »

En partant depuis la troisième ligne, Räikkönen ne sait pas trop à quoi s’attendre, mais il ne baisse pas les bras.

« La sixième place n’est pas l’idéal, mais ce n’est pas non plus un désastre et demain nous allons faire de notre mieux pour en tirer le meilleur. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Type d'article Actualités