Concentré sur Ferrari, Vergne a des options en LMP1

Jean-Eric Vergne a fait cette semaine ses premiers pas chez Ferrari

Jean-Eric Vergne a fait cette semaine ses premiers pas chez Ferrari. Le Français s'est rendu à Maranello, où il a notamment découvert le simulateur dans lequel il va passer de nombreuses heures cette année. Aujourd'hui pilote de développement, après trois saisons de F1 disputées chez Toro Rosso, JEV prend son nouveau rôle à cœur malgré les différences notables qu'il va rencontrer.

"J'ai encore un avenir en Formule 1", rappelle-t-il à Auto Hebdo. "Cette année, je vais disposer d'une expertise technique intéressante, qui est évidemment différente de ce que j'ai appris au volant en Grand Prix. Je ne veux pas parler de 2016 et de la possibilité de prendre à nouveau une place de titulaire, car désormais mon objectif est d'apporter ma modeste contribution en aidant Ferrari à retrouver le succès."

Pendant l'hiver, Vergne a également fait la découverte de la Formule E. Il a disputé deux ePrix au volant d'une monoplace de l'écurie Andretti, découvrant une voiture encore très jeune et aux caractéristiques évidemment différentes de ce qu'il avait connu auparavant.

"Elle est assez lourde, mais c'est seulement la première année donc je crois que la voiture sera activement développée dans un futur proche", explique-t-il. "Il faut du travail, en particulier pour économiser de l'énergie, mais dans l'ensemble l'occupation dans le cockpit est bien moins importante qu'en Formule 1. C'est très différent, mais c'est toujours une voiture avec quatre roues et un volant, ce qui est le plus important."

Poleman et à la lutte pour la victoire avant son abandon dans le dernier tour en Uruguay, le Français a marqué ses premiers points avec une 6e place en Argentine le week-end dernier. Il apprécie de pouvoir retrouver le plaisir des bagarres en tête de peloton.

"Pendant trois ans, j'avais une voiture qui ne me permettait pas de me battre pour le top 10 en qualifications, même si je faisais un tour parfait. Je dois admettre que j'étais ravi de retrouver le volant d'une voiture qui n'est pas différente des autres et avec laquelle il est possible de se battre pour des bonnes places."

Pour cette année 2015, Vergne cherche toujours à compléter son programme Ferrari par un engagement lui permettant de garder le contact avec la piste. Outre la Formule E, la porte serait ouverte en WEC. "L'Endurance est un championnat intéressant", estime-t-il. "La catégorie LMP1 n'est pas éloignée de la Formule 1. Il y a des options en LMP1 et l'opportunité de continuer en Formule E."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Jean-Éric Vergne
Équipes Toro Rosso , Ferrari
Type d'article Actualités