De la Rosa : "Comme un tennisman privé d'entraînement..."

Pilote de développement pour Ferrari, Pedro de la Rosa a retrouvé le volant d’une Formule 1 cette semaine à Silverstone

Pilote de développement pour Ferrari, Pedro de la Rosa a retrouvé le volant d’une Formule 1 cette semaine à Silverstone. L’Espagnol a roulé à bord de la F14 T mardi. Une occasion rare pour un pilote qui passe surtout du temps dans le simulateur de Maranello. L’année prochaine, la réduction des essais privés en cours de saison réduira encore davantage cette opportunité.

« C’est une déception générale pour les pilotes. On se demande simplement si ça va dans la bonne direction », s’interroge De la Rosa. « Je vais à Maranello chaque semaine pour passer deux jours dans le simulateur, et je vois un circuit sympa là-bas qui s’appelle Fiorano et qui est vide, sans voitures. »

A Silverstone, De la Rosa a pu mesurer de nouveau à quel point prendre la piste était important pour un pilote.

« Nous avons le simulateur pour s’entraîner un peu, mais il n’y a rien qui remplace une véritable voiture. Je me sens comme un joueur de tennis qui ne peut pas s’entraîner chaque jour et qui soudainement se retrouve en finale de Wimbledon contre Djokovic. Je me sens ainsi car les autres courent toutes les deux semaines, mais pas moi. »

A 43 ans, De la Rosa compte à son actif 105 départs en Formule 1. Mais il a aussi avalé des kilomètres d’essais, notamment avec McLaren dans les années 2000. Aujourd’hui, il craint que les profils comme le sien n’existent tout simplement plus.

« Je suis un peu triste à ce sujet car cela veut dire que les pilotes comme moi vont disparaitre, mais pas seulement ça, car les plus jeunes ne vont pas arriver. Un accord permettant quelques essais pour toutes les équipes serait une bonne chose pour la discipline. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Pedro de la Rosa
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités