Distancé par Alonso, Räikkönen n'est pas démotivé

Le fossé s’est un peu plus creusé en termes de résultats entre Fernando Alonso et Kimi Räikkönen à Shanghai

Le fossé s’est un peu plus creusé en termes de résultats entre Fernando Alonso et Kimi Räikkönen à Shanghai. Huitième de la course

à plus de 50 secondes de la troisième place

de l’Espagnol, Iceman a vécu un week-end très compliqué et accuse désormais un retard de 30 points sur son coéquipier au classement du Championnat du Monde.

Dans le paddock de Shanghai, il lui a été demandé si sa motivation était en berne après ce début de saison compliqué, durant lequel il ne semble toujours pas trouver le bon compromis au volant de la F14 T. Sa réponse aura été cinglante.

« Je ne sais pas pourquoi on tient toujours à me parler de motivation », a-t-il lancé. « Si je n’étais pas motivé, je ne serai pas là à répondre à ce type de question. Ça n’a rien à voir avec ça, nous faisons de mauvaises courses et c’est malheureux, mais c’est parfois comme ça. Notre objectif est de progresser et d’être là où nous le voulons. »

En dépit de cette terne huitième place, le pilote finlandais assure que les progrès sont réels bien que peu visibles. S’il n’a pas été à l’aise en Chine, il faut noter que ses deux courses précédentes avaient quant à elles souffert d’incidents de course auxquels le Champion du Monde 2007 ne pouvait pas grand-chose.

« Nous avons amélioré des choses à chaque course. Entre l’Australie et ici [en Chine], nous avons fait beaucoup de progrès. Evidemment c’est parfois difficile à voir de l’extérieur, mais nous savons ce que nous faisons et ça semble fonctionner. »

« Je pense que les difficultés que j’ai rencontrées ici viennent d’une combinaison de plusieurs facteurs, de mon style de pilotage combiné avec les températures basses et les caractéristiques du circuit. »

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Fernando Alonso
Type d'article Actualités