En embuscade, Alonso modère encore ses ambitions

Hier encore, Fernando Alonso avouait sa crainte pour les deux Grand Prix à venir, compte tenu des caractéristiques des tracés de Spa et de Monza, très exigeants pour la partie moteur

Hier encore, Fernando Alonso avouait sa crainte pour les deux Grand Prix à venir, compte tenu des caractéristiques des tracés de Spa et de Monza, très exigeants pour la partie moteur. Et pourtant, ce matin comme cet après-midi, le pilote espagnol a été à chaque fois le premier à pointer le bout de son nez derrière les deux Mercedes.

Mais trop souvent, Ferrari a laissé espérer de belles choses le vendredi avant de décevoir dès le lendemain. C'est donc un Alonso toujours prudent et réservé sur ses chances de signer un gros résultat qui a bouclé une journée positive. Comme beaucoup d'autres, l'Espagnol se méfie également de la pluie annoncée pour demain dans les Ardennes belges.

"Comparé aux autres week-ends de course, l'histoire est un peu différente ici car Spa est un circuit à haute vitesse et, après un mois de pause, être de retour en piste sur un circuit fantastique est un réel plaisir", a-t-il déclaré. "C'était bien de pouvoir rouler sur le sec aujourd'hui. La météo est toujours changeante ici et la possibilité de pluie est envisagée pour demain. Nous devrons donc nous assurer que nous sommes prêts pour toutes les situations."

Malgré ses bons chronos en EL1 et EL2, Alonso concède que le moteur reste un gros point faible de la F14 T à Spa. En revanche, la corrélation avec le travail à l'usine semble meilleure.

"Sur ce circuit et à Monza, la performance du moteur compte beaucoup. Nous savons qu'il n'y a pas de solution magique mais nous devrons toutefois essayer de tout optimiser. La voiture s'est comportée comme nous l'attendions d'après nos simulations, et c'est assurément quelque chose de positif."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités