Faire sourire Räikkönen, le premier pari réussi de Ferrari !

Présent à Barcelone, où se déroulent les essais hivernaux, Maurizio Arrivabene est notamment venu témoigner de la nouvelle ambiance positive qui règne dans les rangs de la Scuderia

Présent à Barcelone, où se déroulent les essais hivernaux, Maurizio Arrivabene est notamment venu témoigner de la nouvelle ambiance positive qui règne dans les rangs de la Scuderia.

Depuis qu'il en a pris la tête en novembre dernier, l'Italien est régulièrement désigné comme celui qui révolutionne et restructure l'équipe italienne. Pourtant, il refuse d'être vu comme un gourou, même s'il ne peut pas totalement relativiser l'impact de sa réorganisation.

"Calmons-nous avant de parler du prochain changement !", lance d'ailleurs le nouveau Team Principal. "Les gens ont cru que je suis venu en utilisant un katana et en changeant tout ! Nous y allons pas à pas, et je pense que les changements effectués étaient plein de sens, ils ont aidé les gens à s’exprimer davantage, dans leur vie professionnelle. Ils ont pu ainsi être libérés et exprimer toute leur passion dans leur travail. C’était le changement principal."

Pour Arrivabene, les changements concrets dépassent le simple stade de tourner la page d'une année ratée et remuée par les modifications de l'organigramme, jusqu'à la présidence. L'Italien préfère constater les premiers effets positifs dans le garage, et l'atmosphère générale qu'il assure avoir vu changer de manière positive.

"Deuxièmement, ce n’est pas tant un changement mais plutôt un véritable objectif, qui est de ramener toute l’équipe ensemble, sans politique, sans clivages ; nous regardons tous dans la même direction sans problèmes pour le moment, et j’en suis vraiment fier", se réjouit-il.

Pour illustrer son propos, il ne manque d'ailleurs pas de raconter une anecdote impliquant Kimi Räikkönen, qui cèdera le volant à Sebastian Vettel à Barcelone samedi et dimanche après deux bonnes journées de roulage.

"Les résultats sont déjà là, si vous rentrez dans le box, vous remarquerez que l’atmosphère est différente, j’ai même vu Kimi sourire et parler hier, c’est un grand scoop ! Je l’ai vu et je me suis dit "ce n’est pas possible, ce n’est pas Kimi !" alors je lui ai demandé si ça allait et il m’a répondu "Oui, oui, oui" !"

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Kimi Räikkönen , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités