Ferrari a encore du mal avec ses pneumatiques

Hirohide Hamashima, ancien ingénieur de Bridgestone ayant rejoint la Scuderia durant l’hiver, a révélé que Ferrari avait encore du mal à faire fonctionner ses pneumatiques

Hirohide Hamashima, ancien ingénieur de Bridgestone ayant rejoint la Scuderia durant l’hiver, a révélé que Ferrari avait encore du mal à faire fonctionner ses pneumatiques.

Le Japonais précise que Ferrari a parfois su trouver le bon équilibre sur sa monoplace lors des essais hivernaux, mais qu’elle avait encore beaucoup de mal à le trouver.

"Pour être honnête, nous pouvons dire que nous avons encore du mal avec la performance des pneus. La voiture a du potentiel, mais nous n’arrivons pas à trouver le bon point. Cet hiver, nous l’avions parfois trouvé; parfois il y avait de grosses différences. Nous devons donc trouver cet équilibre tout en rendant la voiture plus robuste," a déclaré Hamashima.

"Le bon point est que nous savons maintenant chauffer nos pneus dès le premier tour, contrairement à l’an passé. Ce point-là est définitivement résolu."

Hamashima pense que la Ferrari F2012 est plus rapide en conditions de course qu’en qualifications. Après le Grand Prix de Malaisie, le Japonais sait que la dernière création de Maranello est performante sous la pluie.

"Je pense que notre voiture actuelle est plus forte en course qu’en qualifications. Mais nous n’avons fait que deux courses; attendons donc un peu pour être sûr. Tout ce que l'on sait, c’est que nous préfèrons la pluie pour le moment."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités