Ferrari : La F60, Alonso, Schumacher et Räikkönen

Durant une conférence de presse organisée à Madonna di Campiglio, Stefano Domenicali a répondu aux diverses questions des journalistes

Durant une conférence de presse organisée à Madonna di Campiglio, Stefano Domenicali a répondu aux diverses questions des journalistes. De la F60 à Michael Schumacher, en passant par Fernando Alonso, l'italien a apporté quelques éclaircissements sur certains points.

Deux jours après la présentation de la nouvelle F60, les premières questions portaient logiquement sur la création de cette monoplace.

"Nous débutons un nouveau projet, ce n'est pas une évolution de la voiture de l'an passé. Par conséquent, il sera fondamental d'être compétitif d'entrée de jeu et de s'investir sur la fiabilité et la simulation, ce qui sera très utile parce que les résultats peuvent également être réutilisés dans la production des voitures de route."

Le successeur de Jean Todt considère aussi que son groupe n'aura pas le droit à l'erreur dans les phases de développement et d'utilisation du KERS, d'autant plus que les autres écuries risquent de mener la vie dure à Ferrari.

"Je pense que cette saison sera extrêmement compétitive. Nos principaux adversaires sont McLaren et BMW, mais aussi Renault qui a beaucoup travaillé," a t'il constaté.

Le patron de la Scuderia n'a pas non plus échappé à une question qui devient récurrente : Fernando Alonso rejoindra l'équipe de Maranello la saison prochaine ?

"Je pense qu'il est difficile d'ajouter quoi que ce soit à tout ce qui a déjà été dit à ce sujet. Nos pilotes ont signé des contrats, même si le président Montezemolo a dit 'attendons de vloir'. Fernando est un excellent pilote, mais nous sommes extrêmement satisfaits des pilotes que nous avons."

En ce qui concerne Michael Schumacher, dont le contrat prendra fin au terme de l'année 2009, l'écurie italienne compte bénéficier de ses connaissances techniques, notamment pour les pneumatiques.

"Michael travaille pour nous comme consultant. Il me rend des comptes pour ce qui touche à la F1 et il contacte la direction technique du GT pour la partie qui concerne les voitures de route. Cette année, il apportera sa contribution au niveau de l'ingénierie et de la bonne interprétation des slicks."

Domenicali est également revenu sur la collaboration de Chris Dyer et Kimi Räikkönen, que certains observateurs ont plutôt qualifié de houleuse.

"La mauvaise relation entre Chris Dyer et Kimi n'est que pure spéculation. Robert Smedley et Felipe ont une relation sympathique, ce qui était assez évident et qui semblait être en contraste avec les autres. Mais la carrière professionnelle de Dyer avait déjà été planifiée."

"Andrea Stella était l'ingénieur de course de Michael Schumacher et ensuite de Kimi. Ce changement est l'évolution naturelle de sa carrière, bien aidée par l'excellente relation que ces deux là partagent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Michael Schumacher , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Jean Todt
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités