Grandes manœuvres à Maranello pour retrouver l'efficacité

Le changement est en marche chez Ferrari

Le changement est en marche chez Ferrari. C’est en tout cas ce qu’il faut croire des dernières informations distillées par la Scuderia. Dix jours après avoir choisi Marco Mattiacci pour succéder à Stefano Domenicali à la tête de l’écurie italienne, de nombreux ajustements doivent encore avoir lieu.

Avec une pause de trois semaines avant le prochain Grand Prix en Espagne, et un retour en Europe très attendu, l’heure est à la réorganisation à Maranello. Dans ce sens, Luca di Montezemolo avait indiqué il y a quelques jours qu’il allait s’investir davantage dans les affaires courantes de l’écurie. Le Président de la marque au cheval cabré semble bien décidé à s’y tenir et a déjà lancé un mot d’ordre à celui qu’il a choisi.

Montezemolo a notamment insisté sur le besoin de « passer à la vitesse supérieure dans le travail de la gestion sportive ». L’homme fort de Ferrari veut une équipe capable de réagir plus rapidement à toutes les informations obtenues grâce au retour des deux pilotes.

Un message visiblement bien entendu par Mattiacci, avec déjà une profonde réorganisation dans la manière de fonctionner au sein de l’écurie quant aux différents processus de décisions. L’objectif est de rendre la Scuderia plus réactive et plus rapide dans son travail. Montezemolo a demandé une simplification des étapes intermédiaires entre les décisionnaires, souhaitant moins de « bureaucratie » et plus d’efficacité.

Moins de consultants, moins intermédiaires, plus de travail direct sur la performance pure de la monoplace, mais également une pression plus importante sur les fournisseurs qui travaillent avec Ferrari afin d’obtenir certains composants ou certaines nouvelles pièces plus rapidement.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Luca di Montezemolo
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités