La Ferrari manque de puissance, explique Alonso

Fernando Alonso a conclu le Grand Prix de Bahreïn au neuvième rang, et ne pense pas qu'il aurait pu faire bien mieux

Fernando Alonso a conclu le Grand Prix de Bahreïn au neuvième rang, et ne pense pas qu'il aurait pu faire bien mieux.

Neuvième sur la grille après avoir subi des pertes de puissance en qualifications, Alonso a gagné une place au premier tour. Il a ensuite dépassé Hülkenberg, avant que le pilote allemand ne lui rende la monnaie de sa pièce. Par la suite, Alonso est resté dans la bataille pour les petits points, ne parvenant pas à trouver la vitesse de pointe pour lutter avec les véloces moteurs Mercedes.

"J'ai pris un bon départ, la voiture s'est bien comportée aujourd'hui en général, même si nous ne sommes pas assez compétitifs", commente l'Espagnol. "L'équipe a fait du bon travail pour changer des pièces dans la nuit après notre souci de puissance d'hier. La course a été bonne de la part de l'équipe, mais la puissance n'est pas là pour l'instant. On savait que ce circuit ne nous aiderait pas avec les longues lignes droites, mais nous aurons de meilleurs dimanches."

Malgré cette contre-performance de la Scuderia Ferrari qui doit se contenter des 9e et 10e places, Alonso reste bien placé au classement puisqu'il est quatrième du championnat des pilotes avec 26 points, seulement dépassé un Hülkenberg avec qui il ne bataille pas qu'en piste !

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Ferrari
Pilotes Fernando Alonso
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités